Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir.

Lyon 2017-2018 - Module 1

Retrouvez ici les contenus des cinq dimanches de chant du Module 1.
Les séances les plus récentes sont en haut de la page.
Solmisations : nomenclature René Zosso
Copyright : ©Evelyne Girardon

18 février 2018

Les chansons

L’alouette

Charles Guillon

Chansons populaires de l’Ain – Charles Guillon – Dicté par Joseph Brédy dit « Lafleur » à Ceyzériat (Ain).

Le dimanche matin, j’entendis l’alouette,
J’entendis l’alouette qui disait dans son chant :
« Galants, tu perds tes peines, galant tu perds ton temps. » 

« Si j’ai perdu mon temps, j’n’ai pas perdu mes peines,
J’n’ai pas perdu mes peines, mes peines ni mon temps.
Avec toi la belle, j’ai bien couché souvent. »

« Tu’ as couché avec moi, j’ai couché avec d’autres,
J’ai couché avec d’autres, des plus jolis que toi,
Qui n’m’ont pas fait grand’ chose, et toi, tu n’m’as rien fait ! »

« La belle si j’t’ai rien fait, j’ai bien l’temps d’m’y r’prendre,
Décroche ta ceinture, délace ton corset,
Je t’y f’rai voir la bell’, si je sais travailler. »

« Si tu as travaillé, galant, faut donc m’y prendre,
Galant, faut donc m’y prendre, et vite m’épouser,
Nous coucherons ensemble à notre liberté. »

Mode de RÉ-LA: la sixte n’apparaît pas au-dessus de la quinte pour caractériser le mode, mais on note sa présence sous le bourdon (octave basse).
Solmisation RÉ
LA⇓ RÉ MI FA SOL DO⇓ – MI RÉ DO LA SI DO SI LA
LA⇑LA⇑ MI FA SOL LA⇑ MI – LA⇑SOL FA MI RÉ DO FA⇑
LA⇑ SOL FA MI RÉ DO RÉ DO LA⇓ SI DO RÉ

La mie réssuscitée

Julien Tiersot : Chansons des Alpes françaises – La Beaume (Hautes-Alpes)

Télécharger le recueil de Julien Tiersot : chansons populaires recueillies dans les Alpes Françaises

Julien Tiersot

« Rossignolet du vert bocage, Oh ! Je t’en prie console-moi.
On dit que ma mie est malade, Oh permets moi d’aller la voir. »

« Oh non ta mie n’est pas malade, elle est guérie de tout le mal,
Elle en est morte et enterrée, à elle il n’y faut plus penser. »

« Oh si ma mie est enterrée, hélas, Grand Dieu, que vais-je faire ?
J’irai pleurer dessus sa tombe, pleurer son sort, pleurer le mien. »

J’ai tant pleuré, versé des larmes, que ma mie s’en est réveillée,
« Réveille-toi bouche riante, réveille-toi et parle-moi ! »

«  Comment veux-tu que je te parle ? Je n’ose plus te regarder,
Mon visage est couvert de terre, le tien est frais comme un bouquet ! »

Mode de DO-SOL ou SOL-RÉ :
Pas de présence de la sensible, la mélodie se termine au-dessus du bourdon.
Solmisation DO
SOL⇓ DO RÉ MI DO MI SOL⇑ LA SOL MI – MI SOL⇑ LA SOL RÉ SOL⇑ RÉ MI
MI SOLFA MI DO RÉ FA MI RÉ – MI SOL DO⇑ LA FA RÉ MI RÉ DO.
Solmisation SOL : comme sur la partition
Il est amusant de noter qu’il était inutile de mentionner le FA# car le FA n‘apparaît pas dans la mélodie.

Mon embarquement s’approche

Vendée – (La Garnache)
Informateur : Renaud Laurent (né en 1923) – Fond : AREXPO en Vendée
Écoute d’un fragment du collectage

« Mon embarquement s’approche, ma belle faut se quitter ,
Ne pleurez point tant ma belle, car il faut s’y consoler. »

« Ce que je pleure c’est la tendresse, l’amitié que j’ai pour toi,
Ce que je pleure sont les promesses, que tu m’as fait plus de cent fois. »

« Ah ! Tas-toi petite sotte, car je t’ai vue l’autre jour,
Le long du bois d’la duchesse, un autre amant auprès de toi ! »

Un amant se dit la belle : « un berger, ah oui c’est vrai,
Il m’a causé d’amourettes, j’ai osé le refuser ! »

« Moi je vois comme la lune, toi tu vires comme le vent,
La lune est sujette au change, j’suis de même pour mes amours ! »

«  Dans l’été comme dans l’hiver, les lauriers sont toujours verts,
Le printemps pousse la verdure, tous les amants sont des trompeurs ! »

Echelle pentatonique issue de l’accord parfait mélodique, par comblements des intervalles.
Il peut apparaître ainsi en musique harmonique
On perçoit nettement un pôle de repos à la fin de la mélodie, ce n’est donc pas vraiment un « pentatonique » au sens habituel du terme.

Échelle pentatonique
Le « pentatonique » : terme utilisé pour désigner une échelle de 5 sons à l’octave. Sa particularité essentielle est d’être une échelle dont le plus petit intervalle est le ton. Le fait de ne pas connaître le demi-ton lui interdit la possibilité d’avoir des notes attractives jouant le rôle de sensible. Source : Science de la musique – Marc Honegger

Plusieurs solmisations sont possibles :
Solmisation DO
DO RÉ MI SOL⇑ MI DO MI RÉ – DO RÉ MI SOL⇑ MI DO RÉ – DO RÉ MI DO RÉ DO LA⇓ SOL⇓ – DO RÉ MI SOL ⇑MI RÉ DO
Solmisation FA
FA SOL LA DO⇑ LA FA LA SOL – FA SOL LA DO⇑ LA FA SOL- FA SOL LA FA SOL FA RÉ⇓ DO⇓ – FA SOL LA DO⇑ LA SOL FA
Solmisation SOL
SOL LA SI RÉ⇑ SI SOL SI LA – SOL LA SI RÉ⇑ SI SOL LA – SOL LA SI SOL LA SOL MI⇓ RÉ⇓ – SOL LA SI RÉ⇑ SI LA SOL

14 janvier 2018

Pour commencer

Massage : Le coup du chat (Yva Barthélémy)

Artiste lyrique et grande pédagogue, Yva Barthélémy a mis au point au cours
de trente années d’élaboration, un entraînement musculaire vocal spécifique
destiné aux chanteurs lyriques.

Yva Barthélémy

Travail en petites formations

Séance consacrée à travailler les polyphonies de la Suite Mandrin – Le voleur dans les églises, une personne par voix. Partage du scénario.

Nos constatations pratiques

Homorythmie : Toutes les lignes vocales, se déroulent simultanément avec les mêmes valeurs rythmiques, les mélodies se développant par mouvements parallèles.

Les chansons

Rossignolet du bois

Bourbonnais
Noté par Marguerite Gauthier Villars – « Le petit chansonnier bourbonnais »

Rossignolet du bois, rossignolet sauvage,
Apprends – moi ton langage, apprends – moi à parler,
Apprends – moi la manière comment l’amour s’y fait.

Pour bien y fair’ l’amour à ces jolies maîtresses,
Il faut jamais rien dire que toujours en riant,
À sa jolie maîtresse que son coeur aime tant.

Garçon tu perds ton temps, garçon tu perds tes peines,
Apporte – moi la lune, le soleil à la main,
La lune en est trop haute, le soleil est trop loin.

Mode de DO avec une quarte mobile ? Ou bien cette quarte fait elle office de sensible de la quinte ? Elle donne à la 1ère phrase la couleur du mode de FA avec un triton (DO FA#)
Solmisation Mélodie
RÉ DO RÉ MI FA# SOLSOL FA# MI RÉ SI RÉ MI RÉ DO
DO FA FA RÉ SOL FA MI RÉ – DO DO DO RÉ MI RÉ
SOL LA SI LA SOL FA RÉ MI FA# SOL DO SI DO
Dernière ligne sur le couplet 3 : RÉ SOL LA SI LA SOL FA MI MI FA# SOL DO SI DO

Sylvette Beraud Williams
Sylvette Béraud Williams : collecteur majeur en Ardèche – 9/01/2018

La pluie tombe sur nous

Ardèche

Version collectage Sylvette Beraud Williams – Monsieur Sales

La pluie tombe sur nous, pour vous quel avantage ?
Vos vaches auront du lait, vous ferez des fromages,
Vous en tirerez de l’argent, pour marier tous vos enfants.

En chantant de rantanplan, ce joli mois de mai qui tou—jours nous réveille,
En chantant de rantanplan, ce joli mois de mai qui toujours nous réveille.

La pluie tombe sur nous, pour vous quel avantage ?
Vous engraisserez vos moutons, à la Saint Jean nous les vendrons,

En chantant de rantanplan, ce joli mois de mai qui dort — sur la rosée,
En chantant de rantanplan, ce joli mois de mai qui toujours nous réveille.

Couplet ajouté (ref: Chansons populaires d’Ardèche – Sylvette Beraud Williams – page 79)

Fillettes qui dormez, à la plus haute chambre,
Entendez vos amants, à la porte qui chantent,
Ajout E. Girardon (autres versions Millien – Morvan) :
Préparez leurs la collation, pour tous ces beaux gentils garçons.

En chantant de rantanplan, ce joli mois de mai qui tou—jours nous réveille,
En chantant de rantanplan, ce joli mois de mai qui toujours nous réveille.

Mode de RÉ-LA : deux positions de la sixte dans un phrasé courant dans ce cas : sixte majeure en montant, sixte mineure en descendant.
La quarte chantée par Monsieur Sales semble plus proche d’une quarte augmentée que d’une quarte juste, c’est pourquoi je choisis définitivement sa position augmentée (pour la 1ére ligne), ambiguïté qui se retrouve aussi dans d’autres collectes en Ardèche. Cette quarte augmentée fait elle office de sensible de la quinte ?
Solmisation de la mélodie
RÉ RÉ LA LA LA SOL# – SOL# SOL# DO DO DO DO SI LA (bis)
LA LA LA SIB LA SOL SOL FA – SOL SOL SOL LA LA FA MI RÉ
RÉ FA MI RÉ MI FA MI MI RÉ RÉ RÉ RÉ MI – MI LA⇑ SOL FA MI RÉ LA⇓
RÉ FA MI RÉ MI FA MI MI RÉ RÉ RÉ RÉ MI – MI MI LA⇑ SOL FA MI RÉ

Cette version de « La pluie tombe sur nous » a été collectée auprès de Monsieur Jean-Philippe Denis Sales à Cluac (Sainte Basile) le 17 février 1976, en Ardèche, par Sylvette Béraud- Williams. Monsieur Sales était né en1900 et est décédé peu de temps après cette collecte.
Lors de cet enregistrement, Sylvette Béraud- Williams note que bien qu’il ait été très diminué, il avait encore une voix assez « forte », il avait visiblement l’habitude de chanter en public. Par le passé, il était souvent invité pour animer les bals de mariages, avec un répertoire de chansons à danser qu’il rythmait aux pieds.
Sylvette en était au tout début de sa collecte (qu’elle avait commencée en juillet 1975), et elle ne se souvient plus précisément qui lui avait signalé Monsieur Sales. À cette époque, elle avait commencé ses recherches auprès de son grand père, puis auprès des personnes qu’il connaissait, en progressant d’une personne à l’autre par le bouche à oreille.
Les mairies ont aussi été consultées, ainsi que les repas d’anciens, et c’est sans doute de cette façon qu’elle est « tombée » sur Monsieur Sales qui avait une forte réputation de chanteur.
« La pluie tombe sur nous » est une chanson de quêtes de mai. Monsieur Sales a choisi de lui la lui chanter (ce n’est pas une chanson à danser) car Sylvette était intéressée par ce qu’avait été la vie « traditionnelle » et ses « rituels », objet réel de sa quête au début de sa collecte.
Lors de cette rencontre, Madame Louise Sales, sa femme, était présente et semblait connaître les chansons, son mari ayant la position de chanteur, elle n’est donc pas intervenue.
Elle aimait beaucoup l’entendre chanter, on entend son rire dans le collectage.
Sylvette indique que chaque chanteur avait « ses » chansons et celles et ceux qui les connaissaient aussi ne s’autorisaient pas à les chanter ou à se joindre à eux, à moins d’y être invités.

Chansons populaires d'Ardèche

19 novembre 2017

Pour commencer

Retrouvez l’ensemble des exercices de préparations vocales sur ce lien

Quelques questions sur l’interprétation de la chanson traditionnelle aujourd’hui

Les chansons

Deux chansons tirées du répertoire du village d’Esserts-Blay (Basse-Tarentaise, Savoie), auquel Terres d’Empreintes a consacré un livre-CD, ‘Kroka la nui’, suite à dix ans de collectes sur place par Guillaume Veillet. Gérard Varcin, chanteur du village, continue de transmettre la tradition familiale de chant dont il est l’héritier.

Chanteur de village
Gérard Varcin, 4 novembre 2017

Chansons tirées de « Un chansonnier savoyard (Esserts – Blay) » – Paul Varcin (frère de Gérard Varcin) – 2001

La plus belle fleur

La plus belle fleur

Ma maîtresse fait bien sa fière, quand elle me dit qu’elle ne veut plus m’aimer.
Mais elle, mais elle pourrait bien s’y tromper,
Prendre un amant qui la fréquente.
Mais elle, mais elle pourrait bien s’y tromper,
Pour un amant qui l’a tant aimée.

En passant devant sa porte, j’ai entendu qu’elle parlait mal de moi.
Mais moi, mais moi, qui cultivais son coeur,
N’aurai-je pas la récompense.
Mais moi, mais moi, qui cultivais son coeur,
N’aurai-je pas la plus belle fleur.

À ta santé cher camarade, à ta santé buvons de ce bon vin.
Peut-être, peut-être que nous n’en boirons pas,
De ce bon vin dans l’autre monde.
Peut-être, peut-être que nous n’en boirons pas,
De ce bon vin dans ce pays-là.

Qui a planté la vigne, n’a t’il pas fait une bonne action ?
Surtout, surtout pour ces jeunes garçons,
Qui aiment à boire la bouteille.
Surtout, surtout pour ces jeunes garçons,
Qui aiment à boire quand le vin est bon.

Mode majeur : solmisation DO
SOL SOL DO DO RÉ SOL FA MI RÉ – FA MI RÉ DO DO MI RÉ DO SI DO
DO MI FA SOL LA SOL FA MI RÉ DO FA
SOL FA MI RÉ DO DO RÉ SOL FA MI RÉ
DO MI FA SOL LA SOL FA MI RÉ DO FA
SOL FA MI RÉ DO FA MI RÉ DO SI DO

Belle Ugénie

Belle Ugénie

Belle Ugénie, toi qui dors bien tranquille,
Tu ne sais pas ce que l’on dit de toi. (bis)

On dit partout, que tu n’es pas sincère,
Tu as charmé le coeur d’un officier. (bis)

Si j’lai charmé, que veux tu que j’y fasse,
Tous mes parents m’ont défendu d’t’aimer. (bis)

Ils auront beau faire, beau dire et me défendre,
Jamais mon coeur ne cessera d’t’aimer. (bis)

Je m’en irai dans un bois solitaire;
Finir mes jours à l’ombre d’un rocher. (bis)

Sous ce rocher, il y’a une fontaine,
Environnée de roses et de lauriers. (bis)

Sur ce laurier, le rossignol y chante,
Tous les matins à la pointe du jour. (bis)

Oh ! Qu’il disait dans son charmant langage,
Les amoureux sont souvent malheureux. (bis)

Mode de LA-MI : solmisation LA
LA LA MI MI – MI FA MI RÉ MI RÉ
DO SI DO RÉ – RÉ MI MI RÉ DO SI
LA LA MI MI – SI RÉ RÉ DO SI LA

1er octobre 2017

À propos de la chanson de tradition orale

Pour commencer

Retrouvez l’ensemble des exercices de préparations vocales sur ce lien

Rappel en particulier: Inspirer dans la détente, c’est chanter qui demande de la concentration et de l’énergie.
Aspiration (comme avec une paille) – Expiration comme si on souffle dans une paille.
Quel geste, quelle projection de l’air faut – il avoir pour que l’air reste froid ?(sans paille).
Pour tenir la justesse des bourdons : chanter un O en gardant la bouche « en cul de poule », relâcher la mâchoire inférieure. Appuyer le son du O sur les muscles des lèvres. Garder la position du O pour « aspirer » entre les expirations.

Les chansons

Montage Mandrin – Voleur dans les églises version 1 et 2 – Vol chez le curé
Scénario élaboré à partir de quatre chansons tirées de « Chants et Chansons du Nivernanis » d’Achille Millien et JG Pénavaire

Achille Millien. Penavaire

Mandrin : Mode de LA-RÉ ou RÉ-LA
La sixte, qui fait la différence entre les deux modes, est absente. Echelle défective.
Mélodie solmisation LA MI
LA DO SI RÉ DO SI DO SI LA – LA DO SI RÉ MI MI LA
LA SI DO DO SI DO RÉ, MI RÉ DO SI LA, DO SI SOL MI
LA SI DO DO SI LA SI, MI MI RÉ DO SI DO SI LA

Achille Millien. Penavaire

Le vol chez le curé : Mode mineur de LA ou mode mineur de RÉ : Sensible sous le bourdon – Pas de sixte
Mélodie solmisation LA MI
LA LA MI MI RÉ MI SI – DO RÉ RÉ DO SI DO LA
SI DO RÉ RÉ DO SI LA SOL# – LA SI DO LA SOL# LA

Achille Millien. Penavaire

Le voleur dans les églises – Version 1:Mode mineur de LA ou mode mineur de RÉ : Sensible sous le bourdon – Pas de sixte
Mélodie solmisation LA MI
MI LA SOL# LA SI DO – SI DO RÉ DO LA SOL# LA DO SI LA (bis)
LA DO MI MI RÉ DO SI LA – LA DO SI LA DO SI
LA DO MI MI RÉ DO SI LA – DO RÉ DO SI LA SI LA

Achille Millien. Penavaire

Le voleur dans les églises – Version 2: Mode mineur de LA : Sensible sous le bourdon
Mélodie solmisation LA MI
MI LA SOL# LA SI DO – MI FA MI RÉ DO SI LA SOL# SI LA (bis)
LA DO MI RÉ DO LA SOL# MI – MI LA SI DO MI SI
LA DO MI RÉ DO LA SOL# MI – SOL# SI RÉ DO SI LA

*****

Mandrin
1 – J’suis natif de Saint-Étienne, Saint-Étienne en Dauphiné,
Maudit’ l’heure et la journée où je suis venu au monde !
Je vous l’dit en vérité, je voudrais n’être jamais né !

Vol chez le curé
2 – La première volerie que j’ai fait’ dans ma vie,
C’est (est) d’avoir bien volé la bourse d’un curé.

Voleur dans les églises 1
3 – Mon père m’a nourri dans l’temps de ma jeunesse,
Croyant que je serais son bâton de vieillesse,
Son bâton de vieillesse, ça n’est point mon dessein,
L’amour et la débauche m’ont rendu libertin.

4 – Le soir après souper, avec mes camarades (bis)
Les pieds dessous la table, assis dessur” un banc,
Au clair de la chandelle, dépensant mon argent.

Mandrin
5 – J’ai mené dans mon jeune âge la vie d’un vrai libertin.
Je faisais mille larcins, je mettais tout au pillage.
Tout partout dans maints endroits, chacun s’y plaignait de moi.

6 – Père et mère m’y commandent d’abandonner la maison.
Moi qu’était si vagabond, j’entreprends la contrebande.
J’ai bien commencé par là, la vie d’un vrai scélérat.

Voleur dans les églises 2
7 – Mais il s’est fait un vol, un vol dans une église, (bis)
Un vol dans une église, un vol il s’y est fait,
Sur ma foi je vous jure d’n’y avoir pas touché.

Mandrin
8 – Je me mets en assurance dedans un tas de fagot.
Mon soulier passe un peu trop, c’est cela qui m’a fait prendre,
Par cinq ou six bons grivois qui m’ont pris au nom du roi.

*Voleur dans les églises *2
9 – M’ont pris m’ont emmené dans une chambre obscure, (bis)
Dans une chambre obscure, on n’voit ni nuit ni jour,
La nuit, quand le vent souffle, tout tremble dans la tour.

Vol chez le curé
10 – Ces messieurs de Grenoble avec leurs longues robes,
Et leurs bonnets carrés m’eurent bientôt jugé.

Voleur dans les églises 2
11 – Tout le regret que j’ai, c’est de ma tant jolie femme, (bis)
De ma tant jolie femme que Dieu m’avait donnée.
L’mauvais libertinage me l’a fait délaisser.

Voleur dans les églises 1 + Voleur dans les églises 2
12 – J’ai trois petites enfants de ma si jolie femme, (bis)
S’en va dire le plus jeune : «  Quand viendra mon papa ?
Ma mère y’a six semaines qu’on ne le voit plus là. »

Voleur dans les églises 1+ Voleur dans les églises 2
13 – « Ton papa mon enfant n’a jamais voulu croire, (bis)
N’a jamais voulu croire tout ce qu’on lui a dit, maintenant la justice s’est emparée de lui. »

Dernières nouvelles…

Beline > 21.08.18

[e] # VRAC DE TRAD 67 - Septembre 2018

Il était temps de reprendre la tradition d’envoi du Vrac de Trad vocal, à la demande de nombreux/ses amoureux/ses des chansons de la tradition orale en français. Cette lettre d’information s’était tue pendant un an et demie. C’est donc reparti ! Vous trouverez dans les informations qui suivent la plupart des sessions possibles de fin 2018 à 2019.

En savoir plus…

Beline > 12.04.17

[e] # Agenda

Les ateliers chant de notre présidente Évelyne Girardon: Les dates des prochains ateliers chant pour la saison 2018-2019
Stage de chant : 2 décembre 2018

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

[e] # VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008