Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir.

Répertoire (double CD) - Évelyne Girardon - 2005

Au travers de nombreux spectacles et créations, Evelyne Girardon, passeur infatigable de répertoires chantés de tradition populaire en français, a arrangé, pour petits chœurs, duos, trios, etc., plus de chansons qu’il n’y a de semaines dans une année… C’est cet ensemble de répertoires, pour l’essentiel tiré des collectages d’Achille Millien, Julien Tiersot, Claudius Servetaz, Barbillat et Touraine, Garneret et Culot, Marius Barbeau (Québec) qu’elle a enregistré, dans les arrangements polyphoniques à capella. On y retrouve les pièces tirées du « Pommier doux, si doux », de « Laissez-Faire et Laissez-Dire » mais aussi quelques créations anciennes et nouvelles. De nombreux invités (ées) de qualité ont prêté leurs voix à la réalisation de ce double-CD dont l’ambition est simple : faire entendre et passer le répertoire. CHOC du Monde de la MusiqueBravos de Trad-Mag

Évelyne Girardon : Répertoire

Bravo trad mag Choc le Monde de la musique

Références

Production : La Compagnie Beline

Distribution : L’Autre Distribution

Référence : CB35810

Arrangements

Interprètes

Titres, extraits, interprètes

35 titres pour 55 thèmes issus de la tradition populaire en français.

Des courts extraits sont proposés pour quelques titres. Le son est compressé et ne reflète pas la qualité de l’enregistrement.

Tous les textes sont ici

CD 1

1 – Suite de l’armée – Extrait

Jacques Mayoud, Pierre Mervant, Olivier Ganzerli, Dominique Forges, Evelyne Girardon, Sylvie Berger, Marie-Pierre Villermaux

2 – Les galants transis quoique indiscrets – Extrait

Évelyne Girardon

3 – Les tétons

Marie-Pierre Villermaux, Sylvie Géniaux, Evelyne Girardon

4 – Jésus-Christ s’habille en pauvre

Évelyne Girardon

5 – En revenant de noces

Évelyne Girardon, Marie Pierre Villermaux

6 – C’était une dame de Bordeaux

Catherine Faure, Évelyne Girardon, Sylvie Berger

7 – Ton berlingot

Allessandro Boniface

8 – Suite du mariage

Marie-Pierre Villermaux, Sylvie Berger, Olivier Ganzerli, Pierre Mervant, Évelyne Girardon, Sylvie Géniaux

9 – Apprenez à connaître

Liliane Bertolo

10 – Embarquons-nous, le temps est doux – Extrait

Marie-Pierre Villermaux, Évelyne Girardon

11 – Le bambocheur

Evelyne Girardon

12 – Le jardin des amours

Évelyne Girardon

13 – Rossignolet sauvage – Extrait

Jacqueline Barraud, Néfissa Bénouniche, Évelyne Girardon

14 – La jeune Sylvie

Évelyne Girardon

15 – Le garçon qui change d’amante

Sylvie Berger, Sylvie Géniaux, Évelyne Girardon

16 – L’oiseau mis en cage

Dominique Forges, Évelyne Girardon

17 – Le porte-enseigne et sa blonde

Évelyne Girardon

CD 2

1 – Le gibier d’amour, L’amoureux

Evelyne Girardon, Sylvie Berger, Marie-Pierre Villermaux, Sylvie Géniaux, Patrice Combey

2 – La fille amoureuse

Catherine Faure, Évelyne Girardon

3 – La poison

Évelyne Girardon, Marie-Pierre Villermaux

4 – La pluie tombe sur nous – Extrait

Évelyne Girardon

5 – Mon père avait un fils

Évelyne Girardon, Marie-Pierre Villermaux, Sylvie Géniaux

6 – La palombe – Extrait

Jean Blanchard, Évelyne Girardon

7 – Pierrot au moulin

Catherine Faure, Évelyne Girardon, Sylvie Berger

8 – J’étais lassée

Évelyne Girardon

9 – Élise, vous êtes une ange

Évelyne Girardon

10 – Le breuvage empoisonné

Marie-Pierre Villermaux, Évelyne Girardon, Olivier Ganzerli, Dominique Forges, Sylvie Géniaux, Sylvie Berger

11 – Querelle d’amour – Extrait

Vicenzo « Ciaccio » Marchelli, Évelyne Girardon

12 – La recette de la bergère

Évelyne Girardon

13 – Suite de la bergère

Évelyne Girardon, Sylvie Géniaux, Liliane Bertolo

14 – L’amour et la richesse

Évelyne Girardon

15 – Qui sont-ils les gens qui sont riches

Éva Heintz

16 – Montagne que tu es haute

Évelyne Girardon

17 – La délaissée

Liliane Bertolo, Sylvie Géniaux, Évelyne Girardon

18 – Les perdrioles – Extrait

Sylvie Heintz, Évelyne Girardon

[page]

Commander

Merci de commander nos CD auprès de vos disquaires.

[page]

Revue de presse

Le monde de la musique – N°392 – octobre 2005- (CHOC Monde de la Musique)

Choc le Monde de la musique

La tendresse, l’amour, la malice du folk français d‘Évelyne Girardon.

Chanteuse, joueuse de vielle à roue, comédienne, Evelyne “Beline” Girardon est une pionnière du folk français qui se fit connaître auprès de Renée Mayoud, Jack Treese et Steve Waring au sein de La Bamboche et de La Kinkerne. Au fil des années, elle s’est concentrée sur le répertoire traditionnel français chanté en lui inventant des développements polyphoniques a capella appropriés à son caractère foncièrement modal, dans un rapport amoureux aux sources mélodiques, au contenu sémantique et au plaisir sensuel des voix qui s’enlacent l’une à l’autre. De ces travaux qui ne sont pas sans évoquer les Watersons en Grande-Bretagne ou Giovanna Marini en Italie, il résulta les ensembles vocaux Roulez fillettes, Voice Union, Trad Arrgt, Compagnie Beline, ainsi qu’un important travail pédagogique.

Evelyne Girardon rassemble ici une sorte d’anthologie de son propre répertoire qu’ elle confie à une géométrie variable de compagnons de longue route. Sans se priver d’user ici ou là du bonheur monodique, elle multiplie les solutions plurielles avec une belle imagination. Versions collectées ou chansons différentes s’enchaînent sous un même titre selon des associations d’idées dans le droit prolongement de ces textes qui font un usage très onirique du double sens, du glissement sémantique, voire du pur coq à l’ âne. Tissés d’ amour, de tendresse, de malice, de tensions sociales et de violences conjugales, ils ont changé la vie et nourri l’ oeuvre de Beline et de ses complices. Paraphrasant Ettore Scola, “Nous nous sommes tant aimés” aurait pu être le titre de ces émouvantes retrouvailles.

Franck Bergerot

*****

Chanson – Boum ! France Culture

Elle est un peu la Giovanna Marini française.
Évelyne Girardon est chanteuse, collecteuse versée dans le domaine traditionnel.
Mais pour elle le chant est une passion collective.
Elle aime partager ses amours.
On se souvient encore de Roulez-Fillettes, le groupe féminin qui annonçait – sans le savoir – la mode des groupes chantés masculins, mais il faudrait beaucoup de place pour citer toutes les expériences et différents groupes auxquels elle a participé, et qui lui ont valu diverses distinctions dont deux prix Charles Cros.
À l’occasion d’un double CD “100% trad”, distribué par l’Autre Distribution, tant en solo qu’avec des comparses filles ou garçons, promenade dans l’imaginaire d’une personnalité de la chanson française très loin du show-biz, avec la question essentielle : comment passer le matériau brut du collectage à sa réédition artistique ?

Hélène Hazera

*****

“Bravos” Trad Mag

Bravo trad mag

Télécharger l’autre rédactionnel signé Roland Delassus (format PDF, 180 ko)

Sous le titre apparemment simple qu’ Évelyne Girardon a choisi pour son nouveau double album se cache en réalité une somme et un chef d’œuvre que tout amateur de musique traditionnelle se devrait de posséder. Une somme, car elle y rassemble un florilège des chansons qu’elle porte en elle depuis de longues années et qu’elle a partagées au gré de ses aventures musicales.

Un chef d’œuvre, un peu comme on l’entend chez les compagnons, c’est-à-dire le résumé et l’essence d’un savoir faire, mais aussi au sens habituel car cet enregistrement est une merveille.

Il est tout entier consacré à la chanson traditionnelle francophone, totalement a capella et pour l’essentiel polyphonique. Malgré cette gageure, l’alternance des thèmes et des traitements musicaux rend le parcours aisé et fascinant. Les harmonies sonnent à plein, la maîtrise de la justesse, du phrasé et de l’intonation nous éblouissent. On a le sentiment qu’ Évelyne et les chanteuses et chanteurs qui l’accompagnent puisent jusqu’au vertige dans ce répertoire immense, presque inépuisable, qu’ils réinvestissent ensemble sous des formes chatoyantes.

L’ordre des chansons s’organise autour de thèmes toujours d’actualité (la guerre, l’amour…) et mêle grands classiques du répertoire et chansons rares. Certains seront tentés de critiquer le côté passéiste, désuet de ce répertoire. Ils feront là un grave contresens. La chanson traditionnelle francophone est aussi une forme de poésie. Et comme toute poésie, elle porte l’empreinte du milieu et de la période où elle a été élaborée. Cette empreinte se manifeste dans les formules, les tournures et le vocabulaire. Aurait-on l’idée de reprocher à François Villon d’écrire dans la langue d’un étudiant parisien du XVe siècle ? Au-delà de la forme, la thématique est éternelle, les émois et les tourments demeurent identiques. Et puis, il y a la musique. Connaît-on, dans la chanson française, de plus parfaite adéquation entre langue et mélodie que celle que nous propose la chanson traditionnelle ?

Au service de ces mélodies, le travail harmonique d’Évelyne Girardon évite les clichés et la facilité, jouant parfois sur des motifs étirés ou répétitifs et s’aventurant dans des accords recherchés. Pas moins de dix-sept interprètes accompagnent Évelyne dans cette aventure. On retrouvera avec plaisir quelques-unes de ses compagnes des ex-Roulez Fillettes (Sylvie Berger, Catherine Faure, Marie-Pierre Villermaux, Sylvie Géniaux), on notera le passage fugitif de Jacques Mayoud et Jean Blanchard et le délicieux accent rocailleux de ses amis du Val d’Aoste.

À côté d’Évelyne Girardon, toujours convaincante, au sommet d’un art maintenant en pleine maturité et chargé d’émotion, je retiendrai, en particulier, la beauté prenante de la voix de Marie-Pierre Villermaux qui m’apparaît aujourd’hui, elle aussi, comme une des grandes interprètes de ce répertoire.

Jean-François Dutertre

*****

revue alliance chorales quebec Girardon novembre 2006

*****

Ethnotempos

Contrairement aux apparences, ce double CD Répertoire(lien) n’est pas une compilation mais bien un nouvel album de l’une des “pionnières” de la chanson traditionnelle en France, Evelyne GIRARDON. Ce Répertoire nous présente trente-cinq chansons interprétées en français et a capella par Evelyne GIRARDON et dix-sept voix, parmi lesquelles on reconnaîtra quelques chanteuses de son groupe vocal Roulez Fillettes (Sylvie BERGER, Catherine FAURE, Marie-Pierre VILLERMAUX, Sylvie GÉNIAUX), ainsi que quelques voix masculines bien connues dans le milieu traditionnel (Jean BLANCHARD, JACQUES MAYOUD).

Les arrangements vocaux sont d’une exceptionnelle beauté, ce qui n’est pas étonnant lorsqu’on connaît le travail d’Evelyne GIRARDON, mais qui laissera sûrement sans voix ceux qui la découvriront avec ces deux albums, chacun de la durée d’un 33 tours. Chaque voix est parfaitement mise en valeur, en solo ou polyphonie (où bien souvent certaines voix renforcent l‘émotion des chants d’un bourdon), pour interpréter les thèmes principaux du répertoire populaire français, l’amour surtout, et parfois par le biais de chansons légères, mais aussi la nature, l’armée, les bergères, le meurtre…

L’objet, un digipack cartonné, est de plus magnifique, et le livret contient les textes et des renseignements sur le collectage de ces chants.

Aucune excuse donc pour ne pas acquérir cet objet aussi beau qu’indispensable à tout amateur de chansons traditionnelles.

Sylvie Hamon

*****

Un doppio cd che fa ripensare, con grande nostalgia, ai tempi della Bamboche. La voce di Evelyne “Beline” ha le stesse sfumature, la medesima intensità: un timbro particolarissimo. E’, questo, un lavoro che si avvale di moltissime collaborazioni, la coralità è intensa, sempre emozionante. Occorre dire che il cd si presenta in una splendida confezione, illustrata da Nicolas Castellan. All’interno il libretto, con tutti i testi, è corredato dai disegni di Nefissa Bénouniche.

Visitez le site.

La Scene Musicale Quebec decembre 2005

Bruno Deschênes

*****

Cant.org

La nouveauté de la semaine :

Le site de la compagnie BELINE, d’Evelyne Girardon (Roulez-fillettes, Trad- Arrgt, la Bamboche) est en ligne. Vous y découvrirez le dernier album de LA chanteuse de tradition française, un double CD qui propose de nouveaux enregistrements d’Evelyne avec ses compagnons de toujours, ses amis. Cant.org vous recommande cet album, d’une grande qualité musicale et technique (le timbre des voix est merveilleusement restitué).

Deux grands CD pour un grand répertoire.

*****

Chorus – Les cahiers de la chanson. N° 51 (Printemps 2005)

Il y a bien longtemps que les sabots du folk ont laissé place aux chaussures de ville d’une chanson traditionnelle qui, justice et justesse, renoue avec une interprétation sensible visant l’intemporel, pas la mode d’un instant.

Voici un florilège : un “répertoire” !

Celui d‘Évelyne Girardon, probablement l’une des plus grandes personnalités du genre. qui, depuis plus d’un quart de siècle, a imprimé sa marque et surtout son timbre – si particulier, si remarquable – au coeur de nombre de formations ( La Bamboche, Roulez-Fillettes…), en d’innombrables transmissions aussi.
Voici, comme un chef-d’oeuvre de compagnon, de “compagnie”. qui se veut “faire connaître le répertoire chanté de la tradition populaire”.
Nous ne sommes évidemment pas loin du postulat identique de Marc Robine, concrétisé par l’imposante “Anthologie de la chanson française-La Tradition”. Et comparaison vaut raison, tant ce disque s’impose comme une autre et indispensable référence.
Par le jeu d’associations, plus de cinquante chansons sont ici rassemblées en trente – cinq titres.
Toutes a capella, idée bourdonnante et musique modale. Dix sept interprètes (Sylvie Berger, Jacques Mayoud, Jean Blanchard, Catherine Faure…etc.) joignent leurs voix à celle de Girardon pour une revisitation de chansons qui, pour l’essentiel, jalonnent depuis des lustres le bel itinéraire d‘Évelyne Girardon.

Cet album – un double digipack- étant, lui, la plus belle empreinte de cette dame.

Michel Kemper

*****

La Croix, 3 septembre 2005

Indispensable Évelyne Girardon.

Évelyne “ Beline” Girardon ne cesse d’explorer le répertoire français populaire qualifié de “traditionnel”. Elle présente dans ce double album, indispensable, une cinquantaine de chansons à cappella.
Les-bonnes-surprises sont légion dans ce festival de voix qui réunit la famille des amoureux de la chanson traditionnelle vivante, comme dans ce bouleversant “Jésus Christ s’habille en pauvre” figurant parmi les chansons populaires recueillies dans les Alpes françaises et comtoises.

Ces chansons sont régulièrement présentées sur scène.

RM

*****

Méditeria, Automne-hiver 2005/06

Hasardez le sujet, comme ça, en société, et “Girardon” vous revient à coup sûr au visage, comme un boomerang.

Évelyne Girardon, alias Beline, est une institution, l’une des rares à avoir marqué de sa patte la chanson tradititonnelle française. Une “institution”, un “monument”, une figure, une gueule, les qualificatifs délicats ne manquent pas.
Incontournable Beline, chanteuse, vielleuse, théâtreuse, en première ligne depuis les cultissimes La Bamboche et Roulez-Fillettes.
Aujourd’hui, au gouvernail de La Compagnie Beline, elle enregistre ce double CD, bilan intermédiaire de son extraordinaire travail de sauvegarde et de réappropriation de la chanson de tradititon populaire.
Trente cinq titres à capella, comme elle y excelle, accompagnée de voix amies et réputées, parmi lesquelles Catherine Faure, Marie-Pierre villermaux, Sylvie Berger, Jean Blanchard. Tous les grands thèmes sont abordés, mais sans facilité puisque les morceaux et versions présentées ne sont pas des plus connus. Le travail harmonique, foisonnant et superbe, colle littéralement au terrain et ne s’autorise que très peu d’anachronisme. Les quelques clins d’oeils à des genres modernes ou à l’exercice périlleux de la dissonnance (“En revenant de noces”,“C‘était une dame de Bordeaux”) sont trop finement joués pour nuire à l’ensemble.
Évelyne Girardon, c’est avant tout un timbre de voix caractéristique, chaud, puissant, sensuel, reconnaissable entre tous.
Elle précède une troupe joyeuse, au fil d’une jolie promenade au jardin d‘été, croise et décroise les rencontres; les voix se frôlent, s’accolent, cajolent. On y parle essentiellement d’amour, rustre ou précieux, parfois coquin.
À la tombée du jour, on y frisonne même un peu (“Jésus-Christ s’habille en pauvre”,“Le breuvage empoisonné”, “La recette de la bergère”). Bien de quoi s’y perdre et oublier de rentrer.
Maîtrise affirmée, douceur imparable et au final, une anthologie indispensable à tous ceux qui, de près ou de loin, gravitent autour du genre.

Valère Kaletka.

*****

“J’aime la galette” – Lettre d’information 57 du Centre des musiques traditionnelles Rhône-Alpes.

Évelyne Girardon nous emmitoufle dans le cocon des mélodies qu’elle a choisi de démêler et retisser texte après texte, avec ses compagnes et compagnons de voix. On ne peut que chanter. La caresse des polyphonies dissimule bien mal les tragédies stupéfiantes offertes par les poésies populaires, comme pour mieux les révéler.
Si la générosité a encore un sens, c’est bien celui de ce double disque, fruit d’une revendication obstinée qui prétend follement que l’héritage des chansons de tradition populaire en français est indispensable à notre survie, pour peu qu’on se les laisse chanter ensemble. Que l’invention est belle quand elle se mesure à l’héritage sans le nommer, juste en le chantant. Toutes ces histoires d’amour suffisent largement à nous persuader du retour prochain du premier jour de mai.

*****

Musique bretonne, N° 190 (mai-juin 05)

Évelyne Girardon, dite “ Beline “, c’est une longue et belle histoire d’amour, de passion, avec la voix, le chant.
Il y a quelques années, elle était une vielleuse de haute fournée, et les fans de la Bamboche s’en souviennent; mais elle chantait déjà avec sa vielle, et le chant a apparemment pris le dessus.
Ce tout récent CD, double CD doit-on préciser, est une parfaite illustration de son talent, de la qualité de ses choix, et de son art de chanter, seule ou avec d’autres.

Ce “ Répertoire “ est une véritable balade chantée sur les chemins de la tradition francophone, avec une prédilection pour le grand Sud-Est de l’hexagone, du Nivernais au Val d’Aoste (ça, c’est limite hexagonal…) et du Bas-Berry à l’Ardèche, qui n’exclut pas pour autant une petite incursion en Anjou, et une autre en Bretagne avec une belle interprétation de “ J‘étais lassée d‘être jeune fille “.

Quand à l’interprétation, marquée par l’emploi presque généralisé de la polyphonie, à mi-chemin, pour faire simple, de la musique “ savante “ et de l’art du chant populaire, elle ne laisse pas indifférent et peut prêter à querelle entre les tenants de l’une et l’autre esthétique.

Quoi qu’il en soit, Beline, entourée de ses invités, essentiellement de sexe féminin d’ailleurs, témoigne là encore d’un magnifique talent dans les arrangements et l’interprétation, d’une véritable sincérité d’ou transpirent l’amour et le respect qu’elle voue à ce … répertoire.

Jacques Michenaud

*****

Pastel, N°55, 1er semestre 2005

Cette nouvelle parution d‘Évelyne Girardon est des plus intéressantes pour qui fréquente ou souhaite découvrir le répertoire des chants de tradition orale des Pays d’Oîl.

Interprète remarquable, la chanteuse est entourée de très belles voix féminines (les voix masculines ont ici un rôle accessoire). Les arrangements sont souvent originaux, avec une touche moderniste-impressioniste assez étonnante, révélant un haut degré de maturité vocale des interprètes.
Il faut bien situer cette production dans le cadre des pratiques vocales actuelles issues de la tradition, en Centre France et Rhône Alpes.
Avec ces 35 chants pour un double CD, cette parution permet de savourer une large thématique souvent ludique, portée par de très belles voix féminines.

Pascal Caumont.

*****

La Montagne, 28 aôut 2005

Répertoire sur l’indispensable bourdon d‘Évelyne Girardon.

Il est inutile de présenter Évelyne Girardon. La chanteuse, vielleuse et professeur de chant traditionnel en Rhône-Alpes, impose, depuis des lunes, sa voix et ses polyphonies sur les chants traditionnels de France.
Depuis les premières “Bamboche” jusqu’aux créations scéniques et autres “Atlas sonores”, elle met le beau temps sur tous les doux vergers de polyphonies, monodies et même de polymonodies comme elle l’annonce en matière de boutade, comme superposition mélodique et narrative.
Peu connue du grand public, elle l’est pourtant de l’Académie Charles Cros qui lui a déjà décerné deux grands prix du disque.
Le travail d‘Évelyne Girardon se fait à partir de répertoires collectés dans les siècles passés. Elle en use comme matériaux de création, en préférant toujours une traduction modale basée la plupart du temps sur un bourdon. Présent ou simplement ressenti par l’auditeur, ce bourdon s’impose avec justesse, comme on peut l’entendre dans son dernier enregistrement.

Cet album de deux CD s’intitule tout simplement “Répertoire”. Il regroupe des pièces de tradition populaire en français tirées des collectages réalisés par Achille Millien, Barbillat et Touraine, Julien Tiersot et Claudius Servetaz, Garneret et Culot, Marius Barbeau, sur le Nivernais, Berry, Bourbonnais, Rhône Alpes et le Québec.

Ce véritable univers musical part de 55 chansons que la chanteuse a réécrites pour offrir 35 titres parlant d’amours, de plaisirs, de souffrances, de mois de mai, de mal mariée, de noces tristes ou joyeuses, de cabaret ou se ruinent les capitaines du Roi, de grivoiseries, de bergères…
Rien de désuet dans tout cela, mais des allégories, des images, une poésie qu’il faut évidemment prendre au second degré, avec chacun son imaginaire.
Sur les deux CD, elle est accompagnée par une quinzaine de chanteurs dont les indispensables Jean Blanchard et Sylvie Berger.

Dominante, pleine, alto, la voix d‘Évelyne Girardon est aisément reconnaissable avec son timbre particulier.
Avec une écoute multiple, vous pourrez vous régaler avec, entre autres, un briolage (chant de paysans directement destiné à leurs boeufs) adapté d’un chant collecté en Bas Berry, et surtout des harmonisations particulières donnant à chacun des mots son sens entier.

Bien entendu, le choix est subjectif et appelle une suite tant la matière travaillée par Évelyne Girardon est abondante.

Christian Suc

*****

Site Disques Offices

GIRARDON ÉVELYNE

Depuis de longues années, et au travers de nombreux spectacles et créations, Evelyne Girardon, passeur infatigable de répertoires chantés de tradition populaire en français, a arrangé, pour petits choeurs, duos, trios, etc, plus de chansons qu’il n’y a de semaines dans une année… C’est cet ensemble de répertoires chantés pour l’essentiel tiré de collectages d’Achille Millien, Julien Tiersot, Claudius Servetaz, Barbillat et Touraine, qu’elle va enregistrer, sous forme de polyphonies et monodies à capella. On pourra retrouver les pièces tirées du “pommier doux, si doux”, de “laissez faire et laissez-dire” mais aussi quelques créations anciennes et nouvelles. De nombreux invités prêteront leurs voix à la réalisation de ce double CD dont l’ambition est simple : faire entendre et passer le répertoire. Les textes sont savoureux, les timbres contrastés, le patrimoine est transmis avec passion, dévoilé dans toute sa richesse. On reste médusé par tant de beauté à l’apparente simplicité, mais ne nous y trompons pas, cet album admirablement nourri, est le fruit d’un travail de longue haleine, celui d’une vie qui se chante et enchante à n’en plus finir. Loin du prêt à écouter, ce superbe album, ouvre très grand la fenêtre sur de nouveaux espaces, de nouvelles couleurs, une nouvelle mémoire…

*****

progres 12 juillet 2005

Le Progrès, 12 juillet 2005.

[page]

Livre d’or : Pour le CD “Répertoire”

*****

Chère Beline,

J’ai découvert dans ma boîte aux lettres, en rentrant ce midi, le C.D. “répertoire” que je me suis empressée de commencer à écouter …. Malheureusement, il faut que je reparte au boulot ! Je serais bien restée tout l’après midi à l’écouter. Pour le peu que j’en ai donc entendu, je suis complètement emballée. Comme toujours, vos voix de “fillettes” me font vibrer et c’est avec grand plaisir également que j’ai reconnu la voix de Jacques Mayoud.

Ce C.D. alimentera avec bonheur, j’en suis sûre, notre petit atelier chant de la DICOP.

Bonne journée et bonne continuation.

Je t’embrasse

Carine

*****

Chère Evelyne, Bien reçu le CD et aussitôt écouté. Bravo ! Très belles voix, très bonne prise de son et arrangements très intéressants qui rejettent loin les harmonisations simplistes que le folk avait répandues. J’ai aussi découvert quelques éléments bibliographiques dont j’ignorais l’existence. Personnellement je ne puis que vous encourager à continuer de promouvoir notre tradition orale dont le contenu n’a rien perdu de son universalité ni de son impact. Dans ce beau patrimoine, vos choix sont très pertinents et vos collages suggestifs. Voilà une tentative d’actualisation digne d‘éloges. Je pense que quelques puristes pourront en prendre ombrage, ne retrouvant pas facilement leur “enfant” dans vos flots d’harmonie, mais qu’importe ! Continuez !

Bien cordialement.

Gérard

*****

Merci !

Nous avons bien reçu le paquet. Les CD sont arrivés à bon port. L‘écoute a déjà commencé, avec beaucoup de plaisir. Alors merci pour ce plaisir. Bises, Hugues

Depuis dimanche, nous nous régalons du CD “ Répertoire “ et nous y avons retrouvé avec joie des feuilles et fruits du “ Pommier doux “

Encore bravo et encore merci !

Marie-Thérèse

*****

Chère Evelyne,

Je ne te dirai qu’un mot c’est bravo !

Avec tous tes compagnons, vous nous rendez heureux.

Tout est parfait le choix des chansons l’interprétation, j’adore en autre celles où tu fais tout, et bien tu vois qu ‘ t’y arrives à chanter plusieurs voix à la fois, d’un coup ! Merci, aussi ça fait du bien d’entendre des chansons trad française, et comme dirait Patrick : “ça donne envie de les jouer à la cornemuse 20 pouces ! Ou mieux sur une musette Bressane qui est elle aussi en si bémol, mais il faut que j’en commande une !”

Bien je te laisse ah oui, c’est ok, quand tu veux pour enregistrer la suite du CD, car 36 chansons, ça passe vite !

Grosses bises.

Christine

*****

Bravo pour ce disque ! Tes arrangements sont virevoltants ! Longue vie à cet album !

Laurent

*****

J’ai bien reçu tes CD que j’ai trasmis aux personnes interessées. C’est avec beaucoup d‘émotion et de plaisir que je l’ai écouté. Que de bons souvenirs et de belles images à travers toutes ces mélodies ! Merci de ce bon moment ! Je l’ai fait écouter autour de moi et ai fait des adeptes !

Hélène

*****

Bonjour Evelyne,

J’ai été très touchée par ta manière de dire ton rapport à la chanson

trad dans ta “présentation” de l’album répertoire.

C’est tout ce que j’avais envie de te dire en retour.

Véronique

*****

Bravos !

Bien reçu, bien écouté, touché !

Reçu aussi “Vrac de Trad”.

Amitiés.

Jacques

*****

J’ai bien trouvé ton double CD et je l’ai écouté avec un intense plaisir. C’est vraiment une réussite. Je me suis amusé à écouter tes versions de chansons que j’ai moi-même enregistrées et j’ai mesuré à quel point nous pratiquons une “relecture” des textes… Ces deux disques vont m’accompagner longtemps. Bises,

Jean-François

*****

En boucle !

Chère Evelyne,

Étant donné que tes cédés passent en boucle sur la machine à galettes musicales, j’imaginais que Christine te communiquerait son enthousiasme, et que j’en profiterai subrepticement pour glisser quelque appréciation louangeuse en fin de mail. Voyons que cela ne vient pas -nul doute qu’elle cogite formules et machins digne de son enthousiasme ! Voyons que cela ne vient pas, donc, je m’y colle avec des phrases dont la banalité est proportionnelle à la sincérité.

Adoncques bravo, c’est vraiment du très bel et bon boulot. Et voilà que j’arrache fébrilement le p’tit livret des petites griffes en plastique pour chanter en même temps que le disque ! C’est dommage pour vos voix, remarque, mais c’est bon. D’ailleurs je vais apprendre toutes les chansons bon peut-être pas toutes pour les jouer à la cornemuse. Peut-être bien que je me rappellerai aussi les paroles ?

Merci et encore bravo,

Patrick

*****

Chère Evelyne,

Reçu les CD hier. Suis très enthousiaste. C’est du vrai champagne !

T‘écris une lettre par la poste, comme au bon vieux temps.

Je t’embrasse.

Suzanne

*****

Evelyne bonjour… et bravo !

Bravo pour le cd !

Ici, il enchante nos matins.

Le paquet (le bébé comme tu dis) est arrivé un matin où je courrais en gare chercher Néfissa qui venait travailler ici quelques jours…

Pourrais-tu m’envoyer quatre bébés… euh cd ?

La Compagnie des contes va l’offrir, pour faire connaître, et pour le plaisir…

Bernard

*****

Salut Evelyne,

Je viens d‘écouter ton double-CD (et même de ré-écouter certains titres…) : je ne résiste pas à l’envie de te dire que c’est un pur bonheur !

Toutes ces chansons que je découvre ou que je retrouve avec tant de plaisir, ces belles voix qui s’entremêlent et me transportent, qui donnent envie de chanter, et puis, et puis… je ne trouve pas les mots, je ne suis pas douée pour ça… mais, vraiment… c’est un très beau disque ! Je pense qu’il va souvent tourner sur ma chaîne dans les jours qui viennent (et les suivants !) parce qu’il y a de quoi savourer !

Des bises et à bientôt !

Christine

*****

Bonjour

J’ai bien reçu le CD et Jacques également (il en a parlé sur Tradonord…).

Catherine l‘écoute en boucle dans la voiture… Félicitations…

Jean-Luc

*****

Bonjour Evelyne

Ma réponse tardive ne cache pas un silence circonspect : le disque est seulement arrivé chez mes parents ! Je le découvre donc juste depuis hier.

Je suis bien content de t’entendre à nouveau. Évidemment le CD a peut-être une moins belle unité musicale que “l’album” “Depuis des Lunes”, mais le projet est tout autre, si j’ai bien tout compris depuis le début ! Alors je dis bravo à cette réalisation et cette super idée de juste passer du répertoire, comme ça, pour le plaisir de la contagion.

Je suis toujours touché par tes choix, cette belle personnalité qui effleure à chaque chanson, sans compter toutes les nombreuses voix du disque que je n’ai jamais rencontrées “en vrai”.

Le texte introductif du livret est très beau (y’a pas que moi qui le dit).

Quelques chansons ont un passage assez long en monodie, juste assez pour chanter en polyphonie avec toi, si l’envie m’en prend, à travers mon transistor !

Bref le cadeau qui arrive au bon moment.

Je souhaite plein de succès à ce disque et te souhaite plein de bonnes choses pour cette fin d’année, et pour la suivante aussi

À très bientôt, je ne sais où de préférence !

Geoffroy

*****

Magnifique !

Nous venons de recevoir ton double CD, c’est un enchantement, les mélodies, les contre-chants, les voix qui se mélangent, la qualité de l’enregistrement qui fait si bien ressortir les timbres de chacune et chacun. Et la “couleur” originale, qui est la tienne.

Bravo pour cet énorme travail Beline, et à tous ceux que tu as réunis. Les textes sont plein de saveur, et les mélodies superbes, c’est tout de même quelque chose Achille Millien ! et aussi les autres …

Chacun aura ses préférences. Nos premiers coups de foudre sont : C‘était une dame de Bordeaux, L’oiseau mis en cage, La fille amoureuse, La pluie tombe sur nous, La palombe, Le breuvage empoisonné…., mais en réécoutant, il faudrait tous les citer.

Tu nous fait un beau cadeau de Noêl !

Jean et Danièle

*****

Chère Evelyne,

J’ai bien reçu le disque et l’ai fort apprécié.

Au-delà du plaisir musical certain, je voulais te dire que je trouve que ce travail de réappropiation contemporaine du répertoire traditionnel me semble de plus en plus une démarche indispensable.

En effet, depuis que suis devenu quelque peu militant dans mon travail d’ouverture des oreilles, j’ai pris conscience du rôle essentiel de démarches comme la tienne pour former une oreille musicienne digne de ce nom. J’espère qu’un jour viendra où ce type de démarche sera accueilli et développé partout dans les conservatoires et les écoles de musiques.

Encore merci, et surtout continue.

Amitiés

Daïnouri

*****

Salut Evelyne,

J’ai reçu le CD aujourd’hui, et l’ai écouté : beau travail, beau choix des morceaux et beau mariage voix- arrangements.

Ma réaction à la première écoute : ça donne envie de chanter !

Je t’en dirais plus après une écoute plus attentive (je suis en plein inventaire de fin d’année !)

Bonjour chez vous !

Roland

*****

Bonjour Beline,

Merci pour ton CD que nous avons effectivement bien reçu.

Et BRAVO pour ton travail de recherche, d’harmonie et d’interprétation ! J’ai été particulièrement sensible à la chanson 17 “La délaissée” qui me rapelle exactement la façon de chanter de ma mère, origine italienne oblige !

Mille bises à toi,

Marie-Agnès

*****

Bonjour,

J’ai écouté le double CD que tu as réalisé et c’est vraiment de la belle

ouvrage !

Les chansons sont bien choisies, les arrangements vocaux très fins et

très bien interprétés.

Bref je suis heureux d’avoir modestement participé de loin à la

naissance de ce beau projet.

Affectueusement

Pierre

*****

Évelyne,

Et à propos de belles choses mais …, je trouve ton disque très beau : je l‘écoute et le ré-écoute avec beaucoup de plaisir.

À bientôt,

Jacques

*****

Bonjour Evelyne,

Et merci pour les chansons en redécouverte de ton double CD.

Du beau travail et du bel amour.

Amitiés,

Alain.

*****

Continuez à chanter car cela nous enchante h3.

Bernard

*****

Un grand merci.

Nous avions reçu ton disque “répertoire” il y a un mois et ne l’avions pas encore écouté car nous nous le réservions pour Noël. Noël est passé et nos petites oreilles n’en reviennent pas encore… Nous trouvons ce disque magnifique ; la suite de l’armée est pour l’instant une de nos chansons préférées mais il y en a tant de belles que de nombreuses heures de plaisir nous attendent. Merci pour ces moments de bonheur.

Olivier et Isabelle

Coucou !

*****

Au fait j’ai eu les premières impressions pour ton double cd de répertoire, les gens ont adoré

Félicitations !

*****

Très chère Evelyne,

Merci pour tous les rendez-vous, que ce soit par le vrac que tu nous envoies souvent, que par le très beau disque de répertoire que j’ai pas fini de savourer, il me plait et vos voix s’entremêlent si joliment…, j’aurais du plaisir de l’user !

Au plaisir de t’entendre, ou lire, en tout cas j’en ai une petite réserve pour finir l’hiver.

Bien à toi

Francisca

*****

Bonjour Evelyne,

J’ai bien reçu les CDs, ils sont superbes ! Gros bisous.

Anne Marie

*****

Bonjour Évelyne,

J’ai enfin eu un peu de temps de week-end pour écouter le 1er des 2 CD que tu m’as envoyés avant Noël.

Un très grand BRAVO pour cette réalisation particulièrement soignée.

Bon travail vocal pour des chanteurs (surtout des chanteuses d’ailleurs) qui ne sont pas nécessairement des professionnels. Certains timbres de “voix du terroir” sont intéressants.

Très bonne articulation du texte qui est très compréhensible ;

Bon équilibre entre mélodie principale et accompagnement ; malgré ce dernier, la mélodie reste toujours facilement discernable,

Impressionnante stabilité rythmique,

Très grande précision de l’accompagnement, souvent assez délicat (changements brutaux, diction, accentuation……)

On sent la rigueur du travail effectué. Continuez bien tous (toutes) ensemble.

Amitiés,

Richard

*****

J’ai passé Noël à t‘écouter.

Nouveau disque – beaucoup aimé ! En particulier la poison et cet espèce de chant d’appel en patois, je n’ai pas le disque sous la main alors je sais pas le titre, et puis aussi évidemment la recette de la bergère !

Bise, à tout bientôt,

Lorette

*****

Un petit message + qu’enthousiaste après la découverte de la musique déposée là sur ces 2 CD.

Bien que je n’ai pas tout découvert encore, d’abord par manque de temps et ensuite parce qu’il faudra de nombreuses écoutes pour tout entendre tellement c’est riche, je te dis déjà bravo pour ce petit trésor, car je suis déjà enchantée h3. Et en plus, retrouver d’autres voix familières, toute cette bande de copains réunie : ça réchauffe.

Christine

*****

J’ai commandé le dernier CD “Répertoire” et me régale depuis quelques semaines avec. J’aime particulièrement les harmonisations à 3 voix “spéciales Girardon” ! Félicitations encore et bon vent !

Catherine

*****

Super ton travail. C’est une vraie mine pour tous les amoureux du vocal.

Mon trio gagnant : A6, A10, B6. J’adore “La Palombe” avec les deux voix mèlées homme-femme.

Bernard

*****

Bonjour Evelyne

Cela fait plusieurs semaines que j‘écoute “Répertoire “, à la maison, sur

les routes enneigées du Vercors ou de l’Ardèche, c’est très beau !

Je trouve ça très enrichissant …

Bravo !

Stéphane

*****

Après une dure journée de travail, je viens de mettre une bûche dans ma

cheminée et de m‘écouter ton album en entier…

J’ai passé un si bon moment que je tiens à chaud à t’en faire part.

Je suis fasciné par la justesse et la richesse harmonique, les arrangements

foisonnent d’idées surprenantes et subtiles, ce disque représente un boulot

titanesque, vraiment chapeau ! ! !

Mon coup de cœur pour l’orchestration Girardon Berger Faure (C‘était une

dame de bordeaux), l’espace sonore est plein, c’est proche de la perfection.

Encore bravo pour ton disque, je n’ai pas fini de l‘écouter.

Yann

*****

Merci, mille fois merci pour l’envoi rapide du double CD.

Je l‘écoute en boucle depuis hier midi et je me régale.

Quel bonheur d’entendre ces harmonies de voix.

Vraiment, Evelyne, bravo pour le travail et le talent de tous.

Claude

*****

Je viens de fêter mon anniversaire et devine quel fut mon cadeau ?

Ton double CD ! Ce fut un régal de le découvrir, j’en avais des frissons de plaisir, et j’ai maintenant toute la vie pour m’en délecter.

Je te confirme qu’il est en bonne place à la FNAC, à savoir en “tête de gondole” et disponible pour être écouté. Bravo donc pour cette belle réalisation. Continue à enchanter nos oreilles.

Edith

*****

BRAVO

Ma chère Beline,

Bravo pour “Répertoire”. Beaucoup d‘émotions musicales. Il m’accompagne dans la rédaction de mes prochains bouquins. J’ai toujours une faiblesse pour la voix de Marie-Pierre Villermaux et la tienne aussi (mais çà fait 30 ans que çà dure ! ).

Je t’embrasse et ne t’arrête surtout pas…

Patrice

*****

Chère Evelyne,

Dire qu’il y a déjà deux semaines que j‘écoute tes disques et que je ne t’ai

encore pas remerciée ! Je vais partir pour Nancy et si j’attends je sens que

je vais rester trois semaines de plus sans te donner signe de vie : pas

question d’attendre Quel travail magnifique ! J’ai dû écouter 3333 fois

« Embarquons-nous” qui est ma préférée. Une révélation, comme dans chacun

de tes disques.

Quand on pense qu’il y a de tels trésors et qu’on les laisse perdre avec une

telle indifférence…

Je ne sais pas si je t’ai raconté mon expérience : après mon passage à

Clamecy, et après avoir écouté « Le pommier doux”, je suis allée à la FNAC

de Rennes, et j’ai demandé quels disques de chansons françaises

traditionnelles je pouvais acheter. Le vendeur m’a menée devant un mur

entier de CD : rien que du folk intitulé “celtique”.

— Mais je ne veux rien de « celtique”, je veux des chansons françaises

anciennes…

— Y a que ça. Le trad en France, il est celtique.

Il m’a fallu montrer une véritable indignation pour qu’il fasse appel à un

collègue qui me signale la collection de la “Chanson traditionnelle”

d’EPM, que j’ai achetée, et qui m’a bien plu en un sens car j’ai découvert

des chansons magnifiques, mais qui m’a bien déçue aussi car il est

impossible de conquérir un public sur de telles bases. On croirait que la

chanson française en est réduite à la portion congrue, comme le folkore

breton des années cinquante, alors qu‘à présent le moindre air breton chanté

n’importe comment, dans un breton incompréhensible, vaut tous les prix et

tous les éloges, de gens qui ne savent d’ailleurs généralement pas un mot de

breton…

Dans ces circonstances, je mesure ce que ton travail a d’héroïque…

Mais aussi, pourquoi cette abnégation qui te fait choisir des

accompagnements alors que le plus beau de ces chansons, c’est ta voix qui le

leur donne ?

Ah ! quelle voix sublime ! Il faudrait que tu fasses un disque

seule, comme Yann Fañch Kemener, avec les plus belles chansons de ton

répertoire chantées a capella. Et s’il faut produire le disque sur

souscription, je t’apporte cent souscriptions d’office.

Voilà, c’est un message écrit sur les chapeaux de roues mais un témoignage

de gratitude renouvelée jour après jour.

Bref, merci !

Françoise

*****

Bonjour Evelyne,

On vient d‘écouter votre dernier double-CD bien en place dans les “Hits” de notre discothèque : Bravo, excellent travail à tous points de vue ( prospection , thématique, arrangements, interprétation…)

Bien cordialement,

Les Tournonais

*****

J’aime beaucoup votre “répertoire” et je l‘écoute encore chaque fois dans la voiture. Joli, joli !

Bises

Hans

*****

Ton CD tourne en boucle dans ma voiture, je suis sur une autre planète à chaque fois !

Viviane

*****

J’ai finalement pu me procurer un exemplaire de votre superbe 2CD paru cette année!

Un grand grand bravo et surtout un beau merci pour votre si beau travail.

Je vous écoute à chaque jour !

Geneviève (Québec)

*****

Bravo, bravo, bravo !

Merci Evelyne pour ces deux magnifiques CD. Les arrangements sont sublimes. Je craque pour la mariée avec sa soupe trempée.

Grosses bises bretonnes.

*****

Isabelle

Ces jours-ci j’ai eu l’occasion d‘écouter et réécouter vos deux CD. La recherche des harmonisations me fait penser à une phrase que j’aime bien : “La fidélité à la Tradition n’est pas de recopier. Elle passe par le renouvellement”. Eh bien, pour le renouvellement vous vous y entendez ! Je repense aussi à un mot du Père Garneret en 1987. Je lui avais demandé conseil devant la diversité des versions de certains chants. Il m’a répondu dans une lettre : “ L’authenticité, c’est ce que vous avez décidé de faire “. J’y ai vu la liberté, mais aussi la responsabilité. (Faire ce qu’on veut, mais pas n’importe quoi !) Quant aux délicieuses dissonnances, elles sont pour moi, comme le petit verre de kirsch qu’on ajoute à la fondue comtoise pour en relever encore le goût. Du plaisir à l’essence pure.

Je vous embrasse.

Henri

*****

J‘écoute énormément ton dernier disque, il me mets de bonne humeur en partant chaque matin ! Il est vraiment beau !

Catherine

*****

Ah! Nous écoutons beaucoup “Répertoire” en voiture, et nous chantons en famille. Mes filles adorent “Les tétons”, “Dans la ville de Bordeaux”, “La suite du mariage” “Galants qui sont à ma porte”, “En revenant des noces”…

Jean-Marc

*****

Evelyne,

Juste un petit mot de félicitation pour ton double album “répertoire”. Prise de son, arrangements, mariage des voix, répertoire justement…tout y est magnifique. je crois que je vais tenter de puiser dedans pour MSSR (mes souliers sont rouges). Si des fois tu avais d’autres chansons en stock…je suis en recherche de bon trads pour MSSR, et pour moi-même…on ne sait jamais.

Mes amitiés, Stéphane Devineau.

*****

FELICITATION, pour le Double CD que tu as fait avec tes amis…un beau petit bijoux de la chanson traditionnelle ! un plaisir pour les oreilles et aussi pour les cordes vocales qui t’accompagne à chaque fois que le CD est dans la chaine hifi !

À bientôt… j‘éspère.

Bibis.

Yolène (une thiauline)

*****

En ce moment j‘écoute ton dernier album et je craque (ainsi que Juliette) sur beaucoup de chansons dont “la belle est au jardin d’amour”. Effectivement ce disque est un cadeau pour les gens qui aiment chanter le répertoire. Je me souviens encore de la discussion qu’on a eue sur les différentes versions d’une même chanson et j’y pense toujours; le choix est vraiment beau ainsi que les voix en polyphonie, c’est un peu comme mini mir : ça donne envie de tout chanter, tout chanter !

Comme je chante souvent tes chansons (même les anciennes), en faisant la vaisselle! une copine qui habite à Paris, Jeanne Madic, jeune photographe cinéaste, est venue passer un week end à la maison et m’a entendue chanter “les regrets” de l’album de la bamboche (en fait je ne sais plus le titre mais ça commence par “j’avais décidé d’aller voir mon ami “). Elle a flashé sur cette chanson !

Valérie

*****

J’ai écouté votre double CD et je l’ai adoré, surtout c‘était un plaisir de reconnaître votre voix écoutée la veille pendant le stage à Frugières le Pin.

Chantal

*****

Juste un grand merci pour ton cd “répertoire” qui, à chaque fois que je l‘écoute, me ravit le coeur et les oreilles… Que du bonheur…

Joëlle Bombardier (addim drôme)

*****

Dernières nouvelles…

Beline > 12.04.17

[e] # Agenda

Les ateliers chant de notre présidente *Évelyne Girardon : Les dates des prochains ateliers chant pour la saison 2018-2019

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

[e] # VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Beline > 20.08.16

[e] # Vrac de Trad 65 - Septembre 2016

René Zosso : Penser modal – Approche théorico-pratique de la modalité occidentale
Inscriptions Saison 2016 – 2017 : Ateliers de pratique vocale collective à Lyon
Stages de chant : Montpellier
Les Cornemuses de la Croix Rousse – Jean Blanchard

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008