Saint-Étienne 2012 - 2013

Seront résumés sur cette page les répertoires et informations les plus importantes, concernant les contenus des 6 séances d’atelier de création vocale collective à Saint-Étienne.
Dates des séances : Dates : 10 novembre 2012 – 8 décembre 2012 – 19 janvier 2013 – 9 février 2013 – 2 mars 2013 – 16 mars 2013.
Concert au Chok Théâtre : 6 avril 2013
Week-end de préparation aux 50 ans de la rue Raisin : 22 et 23 juin 2013
Concert anniversaire : 26 juin 2013

Spectacle "Marions la belle"

10 novembre 2012

Échauffement

Respirer :

Inspirer : – position de la bouche en position d‘émission de la voyelle “O”, lèvres comme si elles entourent une paille. – aspirer un peu d’air en sentant son flux entre les lèvres et les dents, sans aucune pression sur le cou et les cordes vocales. – sentir l’air emplir le bas du corps.

Expirer : – souffler sans changer la position de la bouche puis sonoriser sur “O” dont la vibration se ressent sur les lèvres. – rien ne doit forcer sur la gorge, puisque tout l’investissement du geste s’appuie sur les lèvres. – sensation de détente, expérimenter des hauteurs différentes.

L’oreille : Écouter – Entendre (Daïnouri Choque).

Première écoute des sons harmoniques.
Choisir une hauteur, chant à l’unisson (voix spontanée) : I-U-É-EU-O, sans interrompre le son, en une seule expiration (choisir un bon “tempo”) et sur la même note unique en forme de “bourdon”.
Repérer les sons harmoniques.
Chanter un bourdon, repérer le son harmonique le plus présent.


Les chansons

Les deux chansons qui suivent sont tirées de la collecte d’Hervé Dréan, publiée en trois volumes : Instants de Mémoire (Édition Musique Sauvage).

Hervé Dréan

Les collectes d’Hervé Dréan concernent la Loire-Atlantique et le Morbihan. Commencées au milieu des années 70, ces sont des dizaines d’heures d’enregistrements de témoignages et de chansons du pays Mitaud.
Quand, au milieu des années 70, Hervé Dréan commence à enregistrer ses proches et à recueillir quelques chansons, il ne se doute probablement pas qu’il entame là la constitution du plus abondant fonds documentaire sonore. Ses enquêtes couvrent une zone relativement petite (Herbignac, Arzal, La Roche-Bernard, Marzan…) qu’il a explorée minutieusement. D’abord orientées vers la chanson, ses collectes se tournent progressivement vers les témoignages portant sur les us et coutumes locales, l’artisanat, la vie des villages, etc. Au bout du compte, c’est plus de 60 cassettes audio qui sont actuellement en cours de traitement à Dastum 44.
Après quelques années d’interruption, il a repris récemment son travail « sur le terrain ».

La Dame de Pariis
L’ y a une dame dans Paris (bis) – Qui a fait blanchir son logis.
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

Pour r’cevoir les gens d’son pays (bis) – Sont arrivés su’ les midis.
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

D’puis l’matin l’couvert était mis (bis) – I’eut d’la soupe et du bouilli.
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

Des cornichons et des radis (bis) – Puis vint un beau poulet rôti.
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

Que tout l’monde en fut ébahi (bis) – On a mangé, on a bien ri.
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

Le régal d’un bal fut suivi (bis) – On a dansé jusqu ‘à minuit.
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

Après quoi chacun s’en r’tournit (bis) – Su’ les jambes, su’la tête aussi !
Mon beau ruban fin, mon beau ruban gris,
Mon beau ruban jaune mon gris joli, mon beau ruban gris.

Mode de LA – MI (sous tonique à 1 demi ton)
Ambitus : MI⇓ LA FA⇑
Mélodie : solmisation LA
DO SI DO LA SI DO RÉ MI (bis)
MI MI MI FA MI RÉ MI DO – DO RÉ DO SI⇓ LA⇓-LA LA SOL# LA MI⇓
MI⇓ LA SI DO RÉ – RÉ RÉ MI FA MI – RÉ RÉ DO SI LA


La fille d'un roi français
C’était la fille d’un roi français, son père l’a vendue aux anglais,
Il l’a vendue cent mille francs et le surplus,
Y’a pas de dame dans Paris, qui n’en pleurit.

Ma fille il faut vous habiller, l’Anglais va venir vous chercher,
Oh si je savais que mes habits me feraient emmener,
Je les prendrais, je les jetterais, dedans la mer.

La parole ne fut pas achevée, que voilà l’Anglais arrivé,
Oh il a mis le pied à terre, la main hors de ses gants,
Ce fut pour saluer la belle, plus humblement.

Mais quand ce fut pour y souper, la belle il a voulu prier,
Ne me prie pas méchant anglais, ne me prie pas,
Je ne boirai ni ne mangerai, pour de soirée.

Mais quand ce fut pour y coucher, la belle il a voulu prier,
Ne me prie pas méchant anglais, ne me prie pas,
Je coucherais dans mes habits, pour cette nuit.

Mais quand ce fut onze heures ou minuit, que ce lourdaud fut endormi,
Oh elle a mis le pied à terre, la main sur le banc,
Et elle s’en fut au bord de la mer, pour s’embarquer.

Variation
La fille d'un roi français - Variation

Beau matelot, beau matelot,
Oh beau petit matelot, voudrais-tu me passer la mer ? Je te paierai.

Mais quand elle fut bien éloignée, elle se mit à chanter,
Mon père il est bien loin d’ici, chez les Anglais, et moi je resterais ici, toute ma vie.

Mode de LA – MI
Ambitus : LA – SOL (7ième)
Mélodie : solmisation LA
MI DO RÉ MI FA MI RÉ SOL MI – MI DO RÉ MI FA MI RÉ SOL MI
⇓LA SI DO RÉ MI FA MI RÉ MI DO – RÉ DO ⇓LA DO SI
⇓LA SI DO RÉ MI FA MI RÉ MI ⇓LA – SI DO SI ⇓LA.


Par-dessus la verte épine
Répertoire Tap Dou Paie – Vendée

Quelques collectages en Vendée à l‘écoute

Par-dessus la verte épine, celui que mon cœur aime (bis),
Le rossignol s’en va chantant, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Pa-ar dessus la verte épine, le rossignol s’en va chantant. 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Il me dit dans son langage, celui que mon cœur aime (bis),
Mariez vous car il est temps, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1-I-il me dit dans son langage, mariez vous car il est temps. 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Comment v’lez vous que j’m’y marie, celui que mon cœur aime (bis),
Je n’ai pas cinq sous valants, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Comment v’lez vous que j’m’y marie, Je n’ai pas les cinq sous valants.1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Il faut aller dans les services, celui que mon cœur aime (bis),
Pour y gagner de l’argent, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Il faut aller dans les services, c’est pour y gagner de l’argent.1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Venez servir chez moi la belle, celui que mon cœur aime (bis),
Vous gagnerez bien six cent francs, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Venez servir chez moi la belle, vous gagnerez bien six cent francs. 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Vous n’aurez pas grand-chose à faire, celui que mon cœur aime (bis),
Que mon lit à faire souvent, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1-Vous n’aurez pas grand-chose à faire, que mon lit à faire souvent. 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

À le faire à le défaire, celui que mon cœur aime,
Vous et moi couch’rons dedans, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- C’est pour le faire et le défaire, vous et moi coucherons dedans. 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Je n’couche pas avec les hommes, celui que mon cœur aime (bis),
Je les épouse auparavant, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Je ne couch ‘ pas avec les hommes, je les épouse auparavant, 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

Il faut aller à l’église, celui que mon cœur aime (bis),
Devant Dieu, tous les parents, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Il nous faut aller à l’église, devant Dieu et tous les parents. 1-2-3, celui que mon cœur aime tant.

La couronne dessus la tête, celui que mon cœur aime (bis),
Et les rubans volant au vent, celui que mon cœur aime tant.(bis)
1- Une couronne dessus la tête, et les rubans volant au vent 1, celui que mon cœur aime tant.

Mode de DO – FA – Ou SOL – DO
Ambitus : ⇓SOL DO FA – Bourdon DO.
Solmisation DO
SOL SOL DO DO RÉ MI RÉ MI FA MI RÉ DO RÉ DO
DO DO DO RÉ ⇓LA ⇓LA ⇓SOL DO

8 decembre 2012

Échauffement

Le travail de soutien respiratoire ainsi que l’activation de leviers musculaires sont nécessaires si on souhaite chanter avec très peu d’intensité.
Penser les vibrations vocales très hautes dans le crâne, avec des attaques très douces.
Idée que de “mélodie dans la mélodie” en associant timbre vocal et ornement.

Le mode de RÉ-LA (nomenclature René Zosso).

RÉ-MI/FA-SOL-LA-SI/DO-RÉ

La seconde est majeure.
La tierce est mineure. (c’est donc un mode mineur).
La quarte est juste.
La quinte est juste.
La sixte est majeure.

Une chanson en exemple

Achille Millen
Chansons populaires du Nivernais et du Morvan- Achille Millien – Delarue (Tome 5)

C‘était un garçon vigneron, qui travaillait dans la maison.(bis)
V’la qu’ il aperçoit son maître, en faisant semblant de rien
Qui- le faisait du galvaudage,
Qui mettait de l’eau dans son vin.(bis)

«Eh là mon maître que faites-vous, pourquoi ce vin baptisez-vous ?(bis)
Il n’est pas assez rustique, ne le baptisez dons pas,
Car moi qui travaille la vigne,
Non je ne le souffrirai pas.(bis)»

«Eh ! vigneron mon p’tit ami, fais ton paquet tu vas partir !(bis)»
«Mais je le veux bien mon maître, vous êtes maître chez vous,
Comptez-moi de l’argent de suite,
Moi je vas m’éloigner de vous. (bis)»

Mais la maîtresse lui répond : «Toi vigneron tu restes ici.(bis)
Tu travailleras la vigne, tu la travaill’ras fort bien
Tu auras toujours la bouteille
Le soir et le matin. (bis)»

Mode de RÉ-LA – 1/2 ton sous le bourdon
Commence et finit sur le bourdon. Ambitus : RÉ – LA – RÉ
Mélodie : solmisation RÉ
RÉ LA LA SI LA SOL MI FA SOL LA – LA SOL FA MI RÉ DO# MI FA RÉ
RÉ MI FA MI SOL LA FA RÉ – FA SOL LA SI DO⇑ SI LA.
FA RÉ MI FA SOL LA RÉ⇑ DO SOL
LA SOL FA MI RÉ RÉ FA SOL LA – LA SOL FA MI RÉ DO# MI FA RÉ


La fille qui fait la morte
Val d’Aoste (vallée de Cogne) – Version Trouveur Valdoten

Trouveur Valdotèn

Le groupe Trouveur Valdotèn est composé des membres de la famille Boniface d’Aymavilles : Liliana Bertolo, Alessandro Boniface, Rémy Boniface, Vincent Boniface, auxquels se joignent, selon les occasions, différents musiciens de l’aire alpine occidentale. L’ensemble a été fondé à la fin des années 70 dans la Vallée d’Aoste, afin de préserver le patrimoine culturel de cette région singulière (et francophone) des Alpes italiennes. Outre sa pratique artistique, il mène des recherches dans la Vallée d’Aoste et dans les régions limitrophes sur les chants, les instruments et les danses traditionnels. Leur répertoire comprend des chants en patois et en français et des airs de danses. Le groupe participe à de nombreux concerts et festivals dans toute la Vallée d’Aoste, en Savoie, en Suisse, en Piémont, en Lombardie et en Ligurie. Il collabore avec l’Administration régionale pour des animations de différentes rencontres culturelles. Depuis plusieurs années il anime des séances dans les classes de la région et organise des stages d’instruments de la tradition, de chant et de danse.

Dans le jardin l’plus beau, Il y’avait une rose.(bis)
Blanche comme la neige, douce comme l’agneau,
Trois jolis capitaines s’en vont lui faire l’amour.

Le plus jeune des trois, la prit par ses mains blanches.(bis)
Montez, montez la belle, sur mon cheval gris,
Dans Paris je vous emmène, dedans un beau logis.

À peine fut arrivée, on la présente à table. (bis)
« Buvez, mangez la belle selon votre appétit,
Entre trois capitaines, faudra passer la nuit. »

Au milieu du repas, la belle tombe à terre. (bis)
« Sonnez, sonnez trompettes, tambours du régiment,
Puisque ma mie est morte, j’en ai mon cœur dolent. »

« Où l’enterrerons-nous, cette jolie Française ? (bis)
Dans le jardin d’son père, entre trois fleurs de lys,
Nous pri’rons Dieu pour elle, pour qu’aille en Paradis. »

Au bout(ou) de trois jours, son père se promène. (bis)
« Levez, levez la tombe, mon père si vous m’aimez,
J’ai fait trois jours la morte pour sauver mon honneur. »

Mélodie : solmisation DO
SOL⇓ DO RÉ MI LA SOL⇑ – SOL LA SOL RÉ MI RÉ DO MI MI
SOL MI SOL DO⇑ DO⇑SI LA – FA RÉ SI SI LA LA SI LA SOL
SOL MI SOL LA SOL SOL RÉ – LA SOL LA SOL FA SOL MI

Evelyne Girardon - Liliana Bertolo
Liliana Bertolo – Évelyne Girardon – Octobre 2012


Mon père a fait faire un bateau
Paroles et musique publiées par Geneviève Feuillebois-Murique dans son recueil Chansons Islaises. Chant à mener le « rond » de l’île d’Yeu.

Mon père a fait faire un bateau
Pour y passer les filles (bis)
De bon matin me suis levé
En passait une gentille ô gué

Du pré dans la rive du pré
Du pré dans la rive

Je lui demande un doux baiser
La belle se mit à rire

Prenez-en un, prenez-en deux
Mais n’allez pas le dire

Car si mon papa le savait
En prison je serais mise

Mais si ma maman le savait
Elle ne ferait qu’en rire

Ça lui rappellerait son jeune temps
Le temps qu’elle était fille.

Mode de DO – SOL : la fin de la mélodie ne passe pas par la « sensible »
Ambitus : SI – DO – SOL
Mélodie : solmisation DO
MI MI DO MI SOL FA MI RÉ – RÉ MI RÉ DO MI MI RÉ – RÉ MI RÉ DO MI MI RÉ
RÉ RÉ RÉ RÉ SOL FA MI RÉ – RÉ RÉ DO SI RÉ MI RÉ DO
MI DO MI SOL SOL FA MI RÉ – SOL SOL MI DO RÉ DO
MI DO MI SOL SOL FA MI RÉ – SOL SOL MI DO RÉ DO


19 janvier 2013

Échauffement :

Assis sur un tabouret ou une chaise, dos droit, épaules relâchées, pieds à plat sur le sol.

Bâillement, sentir la naissance du mouvement que cela implique dans le corps (qu’est ce que ça fait bouger, le sternum ? les côtes ? la taille ?)
Poser la main sur la partie du corps qui a bougé, continuer de bâiller.
Concentrer le mouvement sur les côtes (le dos), le ventre, la taille.
À l’inspiration, s’appuyer sur le périnée.
Objectif de cet exercice : large ouverture respiratoire, repérer les mouvements d’ouverture les plus évidents pour chacun, travailler un appui respiratoire à cet endroit-là.


Scottish de Péchadre

D’après Léon Peyrat
Derrière
chez
nous
il‘y’a
un
p’tit
bois,
Moi
et
ma
maîtresse,
on
y
cueille
des
noisettes,
Derrière
chez
nous
il‘y’a
un
p’tit
bois,
On
y
entre
à
deux,
on
en
sort
à
trois.

D’après le fond Dagnas
Dans
un
pré
comme
dans
un
bois,
On
fait
son
affaire,
on
fait
son
affaire,
Dans
un
pré
comme
dans
un
bois,
On
fait
son
affaire,
et
pis
on
s’en
va.

Mode De SOL
Ambitus RÉ⇓–SOL- RÉ⇑
RÉ RÉ SOL FA SOL LA SOL LA RÉ⇑ – DO SI LA SOL FA – LA DO SI LA SOL FA RÉ⇓
RÉ RÉ SOL FA SOL LA SOL LA RÉ⇑ – DO SI LA SOL FA – DO LA DO LA SOL
RÉ⇓ SI LA SOL RÉ⇓ SOL FA – SOL FA SOL LA RÉ⇑ RÉ⇑- DO SI LA DO SI SOL
RÉ⇓ SI LA SOL RÉ⇓ SOL FA – SOL FA SOL LA RÉ⇑ RÉ⇑- DO SI LA SI SOL

Intégralité de la collecte – IEO


Chansons

Belle flamande

Document Marguerite Gauthier-Villars (1890-1946) transmis par Emmanuel Monnet

Notation marguerite Gauthier Villard

Belle flamande part

Collectes Marguerite Gauthier-Villars à Chatel-Perron [03]
Numéro 128 Côte E-146-07 (classement/relevé établi par « Maxou » Heintzen)

Dans la cour du Palais
Le long d’un gué joli mois de mai
Dans la cour du Palais
Il y a t’une flamande. (bis)

L’a bien tant d’amoureux
Qu’elle ne sait lequel prendre. (bis)

Oh, y a t’un sabotier
L’autre est valet de chambre. (bis)

Et l’autre est cordonnier
C’est lui qui la contente. (bis)

En portant ses souliers
Il a fait les demandes. (bis)

Son papa l’y veut bien
Sa mère en est contente. (bis)

Y’ a plus que les parents
Qu’y en font la récompense. (bis)

Nous voulons nous marier
Nous coucherons ensemble. (bis)

Dans un beau lit carré
Qu’y est bordé de dentelles. (bis)

Sur les quat’ coins du lit
Y a quatre pommes d’oranges. (bis)

Sur le chevet du lit
Rossignolet y chante. (bis)

Oh chante rossignolet
Pour éveiller ma blonde. (bis)

Mode de RÉ LA ou LA MI (pas de sixte)
Quarte mobile – Sous tonique à 1/2 ton
Ambitus : LA⇓ – RÉ – LA⇑ (en mode de Ré – La)
Solmisation RÉ :
FA MI RÉ DO# RÉ MI FA MI RÉ DO# RÉ MI RÉ DO# LA⇓
FA MI RÉ DO# RÉ MI RÉ MI LA SOL# FA MI RÉ
LA⇓ LA⇓ MI MI FA SOL MI.

Marguerite Gauthier Villars
Marguerite Gauthier-Villars


Le Mari Jaloux – Acadie

J’ai un mari qui est dans le bois
Qui est jaloux de moi, qui est jaloux de moi.
Chère voisine, pourriez-vous m’enseigner,
Comment le faire mourir, comment le faire mourir !

Là – bas en haut, sur ces montagnes,
La belle vous trouverez, la belle vous trouverez,
Tête de serpent qui est maudite,
La belle vous la pil’rez, la belle vous la pil’rez

Dans un moulin d’or et d’argent,
La belle vous la moudrez, la belle vous la moudrez.
Entre deux plats d’or et d’argent,
Mettez la à tremper, mettez la à tremper.

Quand vot’mari s’rangera du bois,
Grande soif qu’il aura, grande soif qu’il aura,
Il vous dira, chère Élisabeau,
Ah versez- moi de l’eau, ah versez- moi de l’eau.

Vous lui direz c’est pas d’l’eau qu’il vous faut,
Mais c’est du vin nouveau, mais c’est du vin nouveau,
À me ( e) sure que la belle en versait
Le vin il noircissait, le vin il noircissait.

Son p’tit enfant qu’y’a pas encore trois mois,
Qui parle à son papa, qui parle à son papa !
Cher papa n’en buvez donc pas, maman a mis cela,
C’est pour vous faire mourir !

Si je n’ai qu’une seule heure de vie,
La belle vous en boirez, la belle vous en boirez,
La belle croyait tromper son mari,
Mais ça l’a fait mourir, pis elle s’est fait mourir.

Mode de RÉ SOL
Ambitus : SOL⇓ – RÉ – SOL⇑
Solmisation RÉ :
RÉ RÉ RÉ RÉ MI FA MI DO DO – RÉ DO SI LA LA LA – SI DO MI RÉ SI SOL⇓
RÉ RÉ RÉ RÉ MI FA MI DO DO – RÉ MI FA SOL⇑ FA MI
DO RÉ MI FA MI RÉ (ou DO DO MI FA MI RÉ)

L’histoire des acadiens racontée par eux-mêmes


9 février 2013

Chansons

La chanson de la mariée
Maurice Chevais – Chansons populaires du Val de Loire et des pays avoisinants

Chansons du Val de Loire

Madame nous sommes venus, tout exprès d’not’ village
C’est pour mieux célébrer, le jour de vot’mariage,
Pour vous faire nos souhaits et pour vous embrasser.

Madam’, c’est aujourd’hui, que tout l’monde vous honore,
Demain c’est mercredi, ça dura’ra p’têt encore,
Mais après d’main passé, il en faut plus penser.

Vous n’serez plus cett’nuit, comme vous étiez la veille,
Seule dans votre lit, comme une belle vierge,
Vous aurez un époux couché auprès de vous.

Vous n’irez plus au bal, madame la mariée,
Vous n’irez plus au bal, aux fêtes aux assemblées,
Vous gard’rez la maison, pendant qu’les autr’ iront.

Avez-vous entendu c’que vous a dit le prêtre ?
Vous dit la vérité, en disant qu’il faut être,
Fidèle à votre époux et l’aimer comme vous.

Acceptez ce gâteau que ma main vous présente,
Rompez-en un morceau, c’est pour vous fair’ comprendre,
Que pour du pain manger, y faudra travailler.

Recevez cet anneau que ma main vous présente,
Mettez le à vot’ doigt, c’est pour vous fair’ comprendre,
Que quand on est mariée, belle, on est enchaînée.

J’entends le rossignol qui dit dans son langage :
« Les petits sont éclos, ils font bien du tapage »
Bell’ donnez moi le temps, vous en aurez autant.

Acceptez ce bouquet que ma main vous présente,
Cueillez en une fleur, c’est pour vous fair’ comprendre,
Que tout’s vos belles couleurs passeront comm’ ces fleurs.


Pour faire chanter
Maurice Chevais – Chansons populaires du Val de Loire et des pays avoisinants

Pour faire chanter

Buvons un coup, buvons en deux !
À la santé d’nos amoureux.
À la santé de nos jolies maîtresses,
Sans oublier celui qui la caresse.

Buvons un coup, buvons en deux !
À la santé d’nos amoureux.
Chantez, chantez, mon aimable bergère,
Recommencez votre chanson nouvelle.

Buvons un coup, buvons en deux !
À la santé d’nos amoureux.
Mais comment donc voulez-vous que je chante,
Moi qui toujours suis seule dans la brande ?

Buvons un coup, buvons en deux !
À la santé d’nos amoureux.
Et moi qui suis dedans le bois seulette,
Je n’ai que Dieu pour parler amourette.

Mode de de LA – MI
Ambitus SOL – LA – FA
Solmisation LA – MI
LA LA LA MI RÉ DO RÉ RÉ MI – RÉ MI DO SI – SI DO RÉ SI SOL
RÉ MI DO SOL⇓ – SOL⇓ DO RÉ MI FA MI RÉ DO
RÉ MI DO SOL⇓ – DO SI DO RÉ SI DO RÉ LA

Maurice Chevais (1880-1943)

Maurice Chevais

Inspecteur général de l’enseignement musical. Publie quelques pièces de théâtre, et quelques pièces musicales à destination des enfants. Collectes dans les années 1920 dans l’ancienne province de l’Orléanais (départements du Loiret et, en partie, de l’Eure-et-Loir et du Loir-et Cher), en Touraine (Indre-et-Loire) , et dans certaines communes de l’ancien Berry rattachées au Loiret et au Loir-et-Cher. Il indique aussi par deux fois l’Anjou dans sa publication. Il est en relation avec Julien Tiersot, qui lui confie une collecte apparemment inédite faite en Sologne en 1892.
Maurice Chevais, Chansons populaires du Val de Loire, Paris, Heugel, 1925.

Recueil de Maurice Chevais


Vive L’amour
Barbillat et Touraine – Chansons populaires recueillies dans le Bas-Berry
Barbillat et Touraine

Je fais l’amour à une brune,
Je ne sais pas si je l’aurai,
Si je l’aurai sans qu’il m’en coûte :
Verse-moi du vin, la bell’ que j’en goûte.
Vive le vin ! Vive l’amour ! Buvons le vin, et l’amour va son train !

Veux-tu venir, charmante brune,
Te promener dans mon jardin ?
Nous mangerons de la salade
Et de l’artichaut à la poiverade,
Vive le vin ! Vive l’amour ! Buvons le vin, et l’amour va son train !

Ah ! si l’amour prenait racine,
J’en planterais dans mon jardin :
J’en planterais si long, si large,
Que j’en ferais part à mes camarades,
Vive le vin ! Vive l’amour ! Buvons le vin, et l’amour va son train !

Fais- moi mon lit charmante brune,
Fais- moi mon lit, je veux dormir.
Auparavant que je me couche
Verse-moi du vin, la bell’ que j’en goûte.
Vive le vin ! Vive l’amour ! Buvons le vin, et l’amour va son train !


À ta santé cher camarade
CD : Quand les bretons passent à table (DASTUM)

Quand les bretons passent à table

À ta santé cher camarade, n’entends – tu pas bien la raison ?
N ‘entends tu pas bien la raison ? (bis)

Cher camarade, si tu t’enivres, dans les prisons nous t’y mettrons.
Ça n’sera point dans la Bastille, ni dans la tour de Montdijon.
Mais ça sera dans une cave, ou y’à du vin de trois saisons.
Ou les portes seront en sucre, et les chevrons sont en jambon.
Le lundi sera de la cane, et le mardi s’ra du can’ton.
Le mercredi s’ra de la dinde, et le jeudi s’ra du dindon.
Le vendredi d’la carpe blanche, et le sam’di s’ra du saumon.
Le dimanche sera pour les filles, pour y devertir les garçons.
Pour leur faire danser digue, digue, pour faire tourner leurs blancs jupons.


Commentaires fermés pour cet article

Dernières nouvelles…

Beline > 12.04.17

# Agenda

Les stages et concerts Évelyne Girardon à Annecy et Montpellier.
Laissez chanter qui voudra, le commando vocal lyonnais
Prochain Trad en Mai : 17-18 -19 mai 2018 au Théâtre Sous le Caillou (Lyon Croix Rousse).

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

# VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Beline > 20.08.16

# Vrac de Trad 65 - Septembre 2016

René Zosso : Penser modal – Approche théorico-pratique de la modalité occidentale
Inscriptions Saison 2016 – 2017 : Ateliers de pratique vocale collective à Lyon
Stages de chant : Montpellier
Les Cornemuses de la Croix Rousse – Jean Blanchard

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008