Projet Lille : 2009 - 2010

La ville de Lille s’est engagée, dans un vaste Plan Musique, à offrir à tous les enfants de Lille, Lomme et Hellemmes, la chance d’une initiation et d’une pratique musicale. Ce plan s’inscrit dans le Projet Educatif Global visant une conception globale et partagée de l’éducation ainsi qu’une double exigence d’égalité et d’équité.
Par l’analyse et l’apprentissage de chants traditionnels français (structure musicale et narrative) mais aussi de langue arabe, Fawzy Al Aiedy et Evelyne Girardon engagent auprès des enfants, en étroite collaboration avec les enseignants et les intervenants musicaux, un projet de réalisation d’un spectacle.

Travail en commun

La posture

Assis sur une chaise (ou un banc) dos bien droit les deux pieds à plat devant soi
Mains sur les cuisses. Apprécier le confort de cette posture.
Au cours des séances, vérifier régulièrement cette position.

Se présenter, marcher le regard droit devant soi, gérer l’espace à traverser, respirer. La précision du regard sera un gage de précision vocale.
Objectif : avoir conscience de tout son corps comme une globalité, améliorer l’expression vocale par l’engagement de tout le mouvement.

Travail en miroir

Reproduction de gestes, de mouvements, de rythmes corporels
Jeux de doigts, massage du crâne, des pommettes, le nez, dessiner le tour de la bouche …
Objectif : canaliser l’attention, rapidité de réaction, analyse, schéma corporel, comprendre les consignes.

Respiration

Courtes inspirations par le nez (idée que quelque chose sent vraiment très bon), souffler. Relâcher les épaules

Les statues

Rencontrer, regarder, analyser, reproduire corporellement, inventer des formes de « statues » (dessiner ?)
Premier temps : imaginer et proposer « sa » statue.
Ensuite, constituer de grandes statues à 2,3,4 personnes voire plus.
Objectif : faire appel à la mémoire visuelle et à la maîtrise corporelle, à l’invention, à l’imaginaire, préparer aux déplacements et contenus du spectacle.

Univers sonore à imaginer

Intensité : le vent qui se fait entendre de loin et qui s’approche, la mobylette …
Hauteur : tracer un horizon en chantant une note (geste de la main), en plaçant la main plus haut ou plus bas, la note monte ou descend.
Rapidité – Ralentir – Lenteur

Inventer, rechercher des sons que nous pourrions ajouter aux arrangements musicaux.

Liste des chansons

Mâcher les mots, les phrases sans les chanter, en parlant et toujours en gardant le rythme : accélérer, ralentir, jouer le texte avec des humeurs différentes (comme le ferait un comédien).
Dessiner la mélodie (mouvement de main)

Le Belin (Y coule, y coule)


Si je savais voler

Si je savais voler

Si je savais voler, (bis)
Comme la perdrix grise, lon la, lon la,
Comme la perdrix grise lon la.

Je m’en irais poser, (bis)
Au château de la mie, lon la, lon la,
Au château de la mie, lon la.

Dirais à ma mie : “ouvrez”, (bis)
C’est votre amant qu’arrive, lon la, lon la,
C’est votre amant qu’arrive, lon la.

J’ai mes quatre chevaux, (bis)
Qui tremblent sous la selle, lon la , lon la,
Qui tremblent sous la selle, lon la.

J’ai quatre lévriers, (bis)
Au bois suivant le lièvre, lon la, lon la,
Au bois suivant le lièvre, lon la.

Si je savais voler, (bis)
Comme la perdrix grise, lon la, lon la,
Comme la perdrix grise lon la.


Une perdriole

Achille Millien (Morvan Nivernais)

Les Perdrioles - Achille Millien

Le premier jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Le premier jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Une perdriole, qui va , qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois

Le deuxième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Le deuxième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Deux tourterelles,
Une perdriole, qui va, qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois.

Le troisième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Le troisième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Trois ramiers au bois, Deux tourterelles,
Une perdriole, qui va, qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois.

L’quatrième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
L’quatrième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Quatre canards volant en l’air(e),
Trois ramiers au bois, Deux tourterelles,
Une perdriole, qui va, qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois.

Le cinquième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Le cinquième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Cinq lapins grattant la terre,
Quatre canards volant en l’air(e),
Trois ramiers au bois, Deux tourterelles,
Une perdriole, qui va, qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois.

Le sixième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Le sixième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Six agneaux de lait,
Cinq lapins grattant la terre,
Quatre canards volant en l’air(e),
Trois ramiers au bois, Deux tourterelles,
Une perdriole, qui va, qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois.

Le septième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Le septième jour de mai, Que donn’rai-je à ma mie,
Sept saumons d’argent, Six agneaux de lait,
Cinq lapins grattant la terre,
Quatre canards volant en l’air(e),
Trois ramiers au bois, Deux tourterelles,
Une perdriole, qui va, qui vient, qui vole,
Une perdriole, qui vol’ dedans le bois

Vous pouvez retrouver cette version sur le double CD “Répertoire” Évelyne Girardon.


Barcarolle rustique.

Vieilles chansons savoyardes recueillies par Claudius Servetaz.

Filles du hameau, laissez-vous conduire,
Dedans mon bateau, là tout le long de l’eau.
Gai, gai, faut passer l’eau,
Faut pas nourrir le chagrin qui t’inquiète,
Gai, gai, faut passer l’eau,
Chagrin d’amour n’entre pas en bateau.

La belle Suzon, qui rêvait seulette,
Du fond du vallon entendit la chanson.
Gai, gai, faut passer l’eau,
Faut pas nourrir le chagrin qui t’inquiète,
Gai, gai, faut passer l’eau,
Chagrin d’amour n’entre pas en bateau.

De la pauvre enfant, la peine secrète,
Venait d’un amant qui était inconstant.
Gai, gai, tout en voguant,
Le batelier consola la pauvrette,
Gai, gai, tout en voguant,
Chagrin d’amour s’enfuit au gré du vent.


Qui sont ils les gens qui sont riches

Qui sont ils ? Bugeaud

Ce thème sera joué par la classe de cornemuse de Denis Clipet (Cric Crac Compagnie).


La Marmotte

La marmotte a mal aux pieds

La marmotte a mal aux pieds,
Faut lui faire un emplâtre !
La marmotte a mal aux pieds,
Faut lui faire un emplâtre !
Quel emplâtre lui ferons-nous ?
Un emplâtre de plâtre !
Savonnez ci, savonnez là ! Savonnez la marmotte !
Savonnez ci, savonnez là ! Savonnez la marmotte !

La marmotte a mal aux g’noux,
Faut lui faire un emplâtre !
La marmotte a mal aux g’noux,
Faut lui faire un emplâtre !
Quel emplâtre lui ferons-nous ?
Un emplâtre de plâtre !
Savonnez ci, savonnez là ! Savonnez la marmotte !
Savonnez ci, savonnez là ! Savonnez la marmotte !

La marmotte a mal au nez,
Faut lui faire un emplâtre !
La marmotte a mal au nez,
Faut lui faire un emplâtre !
Quel emplâtre lui ferons-nous ?
Un emplâtre de plâtre !
Savonnez ci, savonnez là ! Savonnez la marmotte !
Savonnez ci, savonnez là ! Savonnez la marmotte !


Tout près de ma fenêtre

Tout près de ma fenêtre
Texte Tout près de ma fenêtre

Saqfou bayti hadid
Bayti Hajar
Fa ‘a’sefi yarihah
Wantahib yachajr


La fille du labouroux

C‘était la feill’ d’un labouroux. (bis) , On dit qu’elle est tant belle, ého ! (bis)
On dit qu’elle a tant d’amoureux (bis), Qu’all’ ne sait lequel prendre, ého ! (bis)
On dit que le biau maréchau (bis), En a fait la demande, ého ! (bis)
Venez nous voir après dîner (bis), On ira sur l’herbette, ého ! (bis)
Ils sont là-bas, dans ces verts prés (bis), Où qu’l‘herbe alle est si tendre, ého ! (bis)
II s’est assis tôt auprès d’lé (bis), Tôt auprès d’sa pochette, ého ! (bis)
II y a volé son mouchoué d’nez (bis), Son mouchoué des dimanches, ého ! (bis)
Hé ! rendez-moi mon mouchoué d’nez (bis), Mon mouchoué des dimanches, ého ! (bis)
Si mon papa à lou savait (bis), II me battrait, sans rire, ého ! (bis)
Mais si ma mère all’ lou savait (bis), All’ ne ferait qu’d‘en rire, ého ! (bis)


Bois de la Fayouche


“M’en revenant des noces” version chantée dans Noces Bayna.
Pas de bransle double (commencer sur la gauche).
Cette version vient du Berry et fait partie du fond des Thiaulins de Lignières (collectages Roger Pearron). Il existe une infinité de versions de cette chanson repérable dans tous les pays francophones, quelquefois avec des digressions de textes surprenantes.
Tout savoir sur Roger Pearron

M’en revenant des noces, ring din don laridon, ridon, ridon ridaine,
Ring din don laridon,
J‘étais bien fatigué. (bis)

Sur l’bord d’une fontaine,
Je me suis reposée.(bis)

L’eau y était si claire,
Que je m’y suis baignée. (bis)

Avec la feuille d’un chêne,
Je me suis essuyée. (bis)

Sur la plus haute branche,
Le rossignol chantait. (bis)

Chante, rossignol chante,
Si tu as le coeur gai. (bis)

Pour moi je ne l’ai guère,
Mon amant m’a quittée. (bis)

Pour un bouquet de roses,
Que je lui ai r’fusé. (bis)


Barbillat et Touraine : Évelyne Girardon

Texte Navire d'Éspagne


Par derrière chez mon père – La claire fontaine

Par derrière chez mon père, je me suis promené,
Sul ‘bord de la fontaine, je me suis reposée,
Ohé ! Il y a longtemps que je t’aime, Jamais j’vas t’oublier.

Sul ‘bord de la fontaine, je me suis reposée,
J’ai trouvé l’eau si belle que je me suis baigné,

J’ai trouvé l’eau si belle que je me suis baigné,
À la plus haute branche le rossignol chantait,

À la plus haute branche le rossignol chantait,
Chant’, rossignole chante, toi qu’a le cœur si gai,

Chant’, rossignole chante, toi qu’a le cœur si gai,
Tu as le cœur à rire, moi, je l’ai t-à pleurer,

Tu as le cœur à rire, moi, je l’ai t-à pleurer,
J’ai perdu ma maîtresse, c’est d’avoir trop parlé,

J’ai perdu ma maîtresse, c’est d’avoir trop parlé,
Je voudrais que la belle fut à mes g’noux tombée,

Je voudrais que la belle fut à mes g’noux tombée,
Je voudrais que la rose fut à-à mon côté,

Je voudrais que la rose fut à-à mon côté,
Et ma charmante belle fut dans mon lit couchée,

Et ma charmante belle fut dans mon lit couchée,
Par un baiser de bouche que je l’ai réveillée,

Par un baiser de bouche que je l’ai réveillée,
J’ai perdu ma maîtresse, c’est d’avoir trop parlé.

Collection Harry Oster, chanté par Alma Barthélémy, Louisiane, 1957. Publié sur le coffret CD Louisiana Folk Masters. Women’s Home Music, disque 1, plage 1 (produit par The Archives of Cajun and Creole Music, University of Louisiana at Lafayette, 2007.)


Mon père a trois jolis bateaux

Mon père a trois jolis bateaux

Mon père a trois jolis bateaux, couverts en ardoise,
Mon père a trois jolis bateaux, couverts en ardoise, couverts en ardoise.

Belle mettez y les pieds dedans, vous verrez l’ardoise,
Belle mettez y les pieds dedans, vous verrez l’ardoise, vous verrez l’ardoise.

La belle n’est pas monté dedans, le bateau l’emmène,
La belle n’est pas monté dedans, le bateau l’emmène, le bateau l’emmène.

Oh matelot, beau matelot, ton bateau m’emmène,
Oh matelot, beau matelot, ton bateau m’emmène, ton bateau m’emmène.

Ce n’est pas moi qui le fait marcher, c’est le vent qui souffle,
Ce n’est pas moi qui le fait marcher, c’est le vent qui souffle, c’est le vent qui souffle.

Si c‘était moi qui l’ faisais marcher, il irait plus vite,
Si c‘était moi qui l’ faisais marcher, il irait plus vite, il irait plus vite.


Pique la baleine,

Pour retrouver ma douce amie,
O mes boué ou la ou la la
Pour retrouver ma douce amie,
O mes boué ou la ou la la

Pique la baleine, joli baleinier,
Pique la baleine je veux naviguer,
Pique la baleine, joli baleinier,
Pique la baleine je veux naviguer.

Aux mille mers j’ai navigué,

Des mers du nord aux mers du sud,

Je l’ai r’trouvé que j’m’ai naiyé,

Dans les grands fonds elle m’espérait,

Tout deux ensemble on a pleuré,

En couple à elle j’me suis couché,


Tri Martelod

Tri Martelod


Sinbad le marin (Fawzy Al Aiedy)

Avec son petit radeau, il s’aventure sur la mer,
Sinbad, Sinbad le marin.

Son radeau s’est disloqué, son radeau s’est déchiré,
Sinbad, Sinbad le marin.

Il rencontre un bel oiseau, qui l’entraîne sur une île,
Sinbad, Sinbad le marin.


Le Lapin (Fawzy Al Aiedy)

En allant chercher mon pain,
Je rencontre deux lapins,
Je les met dans mon panier,
Ils se mettent à grignoter,
Je les mets dans mon placard,
Ils me mangent tout mon lard


Toubou (Fawzy Al Aiedy)


Classe GS-CE1-CE2

Mme Tréhout – Mme Françoise Legrand (Intervenants Sophie et Isabelle)

Bireliron
Bireliron, ma ch’mise est courte,
Bireliron, faudrait la coudre,
Bireliron, j’ai pas de fil,
Bireliron, achètes en !
Bireliron, j’ai pas d’argent moi !
Bireliron, ben, gagnes en !


Une souris verte

Texte de « La souris verte » avec suite inventée par les GS-CP de l‘école Herriot.

Une souris verte
Qui courait dans l’herbe
Je l’attrape par la queue
je la montre à ces messieurs
Ces messieurs me disent
Trempe-la dans l’huile
Trempe-la dans l’eau
ça fera un escargot tout chaud

Je la mets dans mon tiroir
Elle me dit qu’il fait trop noir
Je la mets dans mon chapeau
Elle me dit qu’il fait trop chaud
Je la mets dans ma culotte
Elle me fait trois petites crottes

Je la mets dans une casserole
Elle me danse le rock’n roll
Je la mets sur le tapis
Elle me fait un petit pipi
Je la mets dans la voiture
Elle me fait de la confiture
Je la mets dans une bouteille
Elle me parle comme une abeille
Je la mets dans mon gilet
Elle me fait un petit baiser
Je la donne à ma maman
Elle devient un petit enfant …


C‘était l’ fils d’un avocat
C'était l'fils d'un avocat

Savez-vous c’ qu’ y arriva ?
Dans sa tirlire il trouva.
Il trouva un petit chat !


Texte de la classe de Françoise Legrand :

La tirelire se cassa
Le garçon la répara
Le petit chat se sauva
Dans un coin il se cacha
Une souris il attrapa
Et tout de suite il la mangea
Et comment s’ appelle ce chat
Il s’ appelle Maricha


Texte de la classe de la classe de GS-CP de l‘école Herriot d’Hellemmes.

C‘était le fils d’un avocat
Savez-vous c’qu’y arriva ?
Dans sa tirelire il trouva.
Il trouva un petit chat !
Le chat va à Nausicaa.
Il écrasa une pizza.
Il mangea un ananas.
Avec une balle il joua.
Le chat poursuivit un rat.
Le petit rat il jeta.
Dans la boîte de Nausicaa.


La classe de CE2 de Régine Baque :

Nos mensonges

Noces Bayna Lille

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un lapin vert
Visiter le désert
Sur un chameau violet
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un gros lézard
Qui faisait frire du lard
En haut des escaliers
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un petit singe
Qui lavait son linge
Dans un bol de lait
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un fier cheval
Qui chantait dans les bals
Chaque samedi d’été
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un énorme ours
Qui mangeait ma trousse
Alors je l’ai chassé
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu un grand jaguar
Fabriquer une armoire
Sur la place du marché
Compère vous mentez

Ah j’ai vu, j’ai vu
Compère qu’as-tu vu ?
J’ai vu une grenouille
Qui criait « J’ai la trouille
Je ne sais pas nager ! »
Compère vous mentez


Berceuse iroquoise

Ani couni chaouani (bis)
Awawa bicana caïna (bis)
É aouni bissini.


J’irons la rivière

Berceuse collectée en Berry par Roger Pearron.

Do, do, do, do, do,
J’irons la rivière, j’irons la rivière,
Do, do, do, do, do,
J’irons la rivière laver mes drapiaux,
La, lalalalalalala …


Les statues GS-CP Ecole Herriot Hellemmes

Les bateaux.

Bateau5

Bateau4

Bateau3

Bateau2

Bateau1


Premiers travaux de la classe de Françoise Legrand :

Classe Françoise Legrand

Classe Françoise Legrand

Classe Françoise Legrand

Classe Françoise Legrand

Commentaires fermés pour cet article

Dernières nouvelles…

Beline > 12.04.17

# Agenda

Les stages et concerts Évelyne Girardon à Annecy et Montpellier.
Laissez chanter qui voudra, le commando vocal lyonnais
Prochain Trad en Mai : 17-18 -19 mai 2018 au Théâtre Sous le Caillou (Lyon Croix Rousse).

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

# VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Beline > 20.08.16

# Vrac de Trad 65 - Septembre 2016

René Zosso : Penser modal – Approche théorico-pratique de la modalité occidentale
Inscriptions Saison 2016 – 2017 : Ateliers de pratique vocale collective à Lyon
Stages de chant : Montpellier
Les Cornemuses de la Croix Rousse – Jean Blanchard

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008