Lyon création et concerts 2010- 2011

Préparation des deux concerts à Saint – Étienne : avril et juin 2011

Listes des chansons

Ordre du scénario

1

Voici le temps et la saison – Voici la Saint JeanMI

Ernest Gagnon : Chansons populaires du Canada
Ernest Gagnon : chansons du Canada

Voici la saint-Jean

En trois groupes : Voix de femmes 1, Voix de femmes 2, Voix d’hommes.

Mélodie Voix d’hommes, entrées successives
Thibault – Michel G – Christopher – Michel L
Voici le temps et la saison, (bis)
Ah ! vrai que les journées sont longues ! (bis)

Mélodie Voix de femmes 2, entrées successives
Jacqueline – Nicolle – ? – Néfissa
Voici la Saint-Jean, le temps des veillées, (bis)
Ou tous les amants s’en vont en soirée,
Va mon ami va, la lune se lève,
Va mon ami va, la lune s’en va.

2ième ligne Voix de femmes 1
Les amoureux ont bien le temps, (bis)
D’s’en aller voir leurs jolies blondes. (bis)

Mélodie Voix de femmes 1
Mon amant il n’est pas ici, (bis)
Il est là-bas dans ce navire. (bis)

2ième ligne Voix d’hommes
La belle le connaissez vous, (bis)
Par son beau chant et son beau rire. (bis)

Mélodie 3 Voix de femmes 2 + 1 Voix dessous
Le mien n’y s’ra pas, j’en suis assurée, (bis)
Il est à Paris ou dans la Vendée,
Va mon ami va, la lune se lève,
Va mon ami va, la lune s’en va.

Mélodie Voix d’hommes
La belle voulez-vous y aller (bis)
Je vais aller vous y conduire. (bis)

Mélodie Voix de femmes 1
2ième ligne Voix d’hommes
La belle a eu le pied léger, (bis)
Dans le navire s’est embarquée. (bis)

Mélodie : 2 voix d’hommes – 2 voix de femmes 1
Quand ils furent à cent lieues sur mer (bis)
Une tempête s’est éle vée. (bis)

Mélodie 3 Voix de femmes 2 + 1 Voix dessous
Chapelet sera pour la bien aimée, (bis)
Ceinture d’argent pour la mariée,
Va mon ami va, la lune se lève,
Va mon ami va, la lune s’en va.

Mélodie : 2 voix d’hommes – 2 voix de femmes 1
Le navire a coulé au fond (bis)
Le beau galant avec sa mie. (bis)


2

Montage « DIEU D’AMOUR »: DO

Adieu Alexandrine (Savoie)

Voix d’hommes, mélodie à l’unisson avec entrées progressives :
Christopher, Michel Leroy, Michel Gablin, Thibault.

Il part, Alexandrine il s’en va, son petit cœur tu’n’l’auras pas,
Il perdra ton image, le goût de tes serments,
Ma pauvre Alexandrine, te voilà sans amant.
Voix de femmes : bourdon sur la fin du mot “amant”.

Dieu d'amour ornements

Mélodie en solo : Jacqueline
Oh, oh, mon amour, que je souffre de peine,
Mon amant s’est éloigné de moi.
Lui qui me tenait dans ses chaînes, il me quitte sans savoir pourquoi,
Il me quitte, il me quitte sans savoir pourquoi,
Il me quitte, il me quitte sans savoir pourquoi.
Voix d’hommes: bourdon sur la fin du mot “pourquoi”.

Mélodie : Nicolle Chovet, Isabelle Debard.
J’avais soin dans son aimable retraite, ,
De garder son troupeau et le mien.
Il jouait sur sa douce musette, des airs tendres qui me plaisaient bien.
Des airs tendres, des airs tendres qui me plaisaient bien,
Des airs tendres, des airs tendres qui me plaisaient bien,

Mélodie : voix d’hommes, rejoints par les voix de femmes.
Il part, Alexandrine il s’en va, son petit cœur tu’n’l’auras pas,
Il perdra ton image, le goût de tes serments,
Ma pauvre Alexandrine, te voilà sans amant.

Julien Tiersot

Mélodie à l’octave : Christopher, Thibault
Voix 2 : Marion
Où iras-tu me plaindre, toi, pauvre infortunée,
T’iras au vert bocage t’y cacher,
Pour entendre le rossignol chanter.

Mélodie voix en plus : Michel et Michel
Voix 2 en plus : Isabelle R, Claire.
Rossignolet sauvage, le messager des bois,
Apprends ton langage et ta chanson,
Donnes moi des nouvelles de mon amant.

Mélodie : Isabelle Debard
Il part, Alexandrine il s’en va, son petit cœur tu’n’l’auras pas,
Il perdra ton image, le goût de tes serments,
Ma pauvre Alexandrine, te voilà sans amant.
Voix de femmes : bourdon sur la fin du mot “amant”.

Mélodie en solo : Jacqueline
Il prenait des baisers sur ma bouche,
Mais pour moi je lui en rendais deux,
Jamais il ne me trouvait farouche, mille charmes brillaient dans ses yeux,
Mille charmes, mille charmes brillaient dans ses yeux,
Mille charmes, mille charmes brillaient dans ses yeux,

Mélodie : voix d’hommes, rejoints par les voix de femmes.
Il part, Alexandrine il s’en va, son petit cœur tu’n’l’auras pas,
Il perdra ton image, le goût de tes serments,
Ma pauvre Alexandrine, te voilà sans amant.

Mélodie : Nicolle, Claire
Voix 2 : Christopher, Michel Leroy
Puis tutti
Laissons dire, laissons parler, mais n’ cessons pas de nous aimer,
La jalousie durera-t’elle toujours,
Malgré l’envie, finiront nos amours.


3

Les joyeuses commères
Source : Achille Millien “Chants et chansons populaires” vol. III page 33 (parution de 1910)
Achille Millien : Évelyne Girardon

Buvons, ma commère,
Tralala ridéra lala.
Buvons, ma commère,
Nous ne buvons rien, (bis)

Nos homm’ sont aux vignes,
Tralala ridéra lala.
Nos homm’ sont aux vignes,
Tout nus sans pourpoint. (bis)

Boivent la piquette,
Tralala ridéra lala.
Boivent la piquette,
Et nous le bon vin. (bis)

Si les mouch’ les piquent,
Tralala ridéra lala.
Si les mouch’ les piquent,
Nous n’en sentons rien. (bis)

S’ils portent les cornes,
Tralala ridéra lala.
S’ils portent les cornes,
Nous le savons bien. (bis)


4

La Princesse d’Angleterre -SI

Princesse d'Angleterre

Christopher
Ma belle bergère, faites moi une chemise (bis)

Thibaut
Faites moi la, sans fil et sans aiguilles (bis)

Jacqueline B
Mon bon monsieur, cela m’est impossible (bis)

Isabelle R
Mon bon monsieur, faites moi une lettre (bis)

Maguy
Faites moi la, sans plumes ni sans encre (bis)

Michel G
Ma belle bergère, cela m’est impossible (bis)

Michel L
Ma belle bergère, qu’est c’qui vous rend si fière (bis)

Claire
Mon bon monsieur, c’est l’argent de mon père (bis)

Christopher
Ma belle bergère, qui donc est votre père (bis)

Isabelle D
Mon bon monsieur, c’est le Roi d’Angleterre (bis)

Thibaut
Beau roi, beau roi, veux tu m’donner ta fille ?(bis)

Marion
Gentil galant, tu n’es pas assez riche (bis)

Voix d“hommes – Mélodie
Voix de Femmes – Lignes
Beau roi, beau roi, j’ai trois vaisseaux sur mère (bis)

J’ai le premier qui mèn’ les marchandises (bis)

J’ai le deuxième qui mèn’ l’argenterie (bis)

Et le troisième, qui mènera ta fille (bis)


5

M’y promenant le long de ces verts présDO

Chanson traditionnelle nivernais

Mélodie : Claire – Maguy
M’y promenant le long de ces verts prés,
J’ai entendu le marinier chanter,
Beau marinier en revenant des îles,
Il m’a fort bien prié d’entrer dans son asile.

Mélodie: Claire – Maguy
Dessous : Néfissa – Jacqueline B – Nicolle C
Moi j’ai trouvé le marinier si beau,
J’ai mis le pied sur son joli vaisseau.
Il vient un vent dessus la mer qui tremble,
Il conduit le vaisseau en dehors de la France.

Mélodie : Voix d’hommes
Voix de femmes – Dessus : Marion – Isabelle R – Isabelle D
Le marinier qui conduit le vaisseau,
N’a pas su faire prendre l’ancr’ dans l’eau,
La belle pleure, elle se désespère,
De s’y voir embarquer si loin des bords d’la terre.

Mélodie : Voix d’hommes
Voix de femmes – Dessus : Marion – Isabelle R – Isabelle D
Dessous : Néfissa – Jacqueline B – Nicolle C
Le marinier qui la voyait pleurer,
Lui dit : « la belle je vous prie de cesser !
Cessez vos pleurs, ils sont si téméraires,
Avant qu’il y ait sept ans nous rentrerons sur terre.

Mélodie : Claire – Maguy
Dessous : Néfissa – Jacqueline B – Nicolle C
« Que diront donc les fill’ de mon pays,
D’être restées sept ans sans revenir ?
Que diront donc mon père aussi ma mère,
D’être restés sans revenir les voir(e) »

Mélodie : Voix d’hommes – Claire – Maguy
Voix de femmes – Dessus : Marion – Isabelle R – Isabelle D
Dessous : Néfissa – Jacqueline B – Nicolle C
« Ah ! vous les fill’, les fill’ à marier,
N’écoutez pas les garçons mariniers !
Pour un moment de joie et de plaisir(e),
Vous en coût’ra comm’ moi, beaucoup de déplaisir(e).»


6

Le voltigeur
Pour les voix d’hommes : MIB
Michel Leroy et Christopher M : mélodie
Thibaut : dessus
Michel G : basse
Pour les voix de femmes : DO
Claire, Isabelle Debard : mélodie
Isabelle Rouabah, Maguy, Marion : dessus
Jacqueline, Néfissa, Nicolle : dessous

Le voltigeur que j’aime, Grand Dieu, quel bel enfant !
Il porte de la barbe, et des cheveux frisés tout le long de la tête :
C’est le plus bel enfant, qu’il y a au régiment.

Que penses-tu ma fille, d’aimer ce voltigeur ?
C’est un enfant de troupe : il te fera marcher tout le long de la route,
Il te fera marcher, pour aller à l’armée.

Je ne crains pas la marche, avec mon cher amant :
Il porte une gourde pendue à son côté : j’en boirai quelques gouttes,
Qui feront oublier la peine de marcher.

Veux-tu tirer au sabre, voltigeur valeureux ?
À l’ombre sous un arbre, nous tirerons tous les deux, nous croiserons les sabres,
Si tu m’y blesses au cœur, tu seras le vainqueur.

L’ont tiré sous un charme, mais au troisième coup,
La bell’ quitte son arme et tombe à deux genoux pour y rendre son âme,
Et c’est son voltigeur qu’a été le vainqueur.


7

Au diable les avocats : FA

Proposée et menée par Christopher
Chanson du Québec, répertoire Les Charbonniers de l’enfer.

Chanson du Québec
Au diable les avocats - Texte


8

La fontaine troublée (Jura) : MIB

Le refrain a été adapté (donc changé) par Évelyne Girardon pour l’enregistrement de la Bamboche “La saison des amours”.
La fontaine troublée

J’ai une mère, mauvaise mère,
C’est la saison des amours, tous les loups y font leur tour,
J’ai une mère, mauvaise mère,
Prenez garde à vous,
Dès l’matin me fait lever.

Elle m’envoie à la fontaine,
Avant que l’jour soit levé.

Dans mon chemin, j’ai fait rencontre,
D’un bel et jeune cavalier.

Il m’a pris par sa main blanche,
Sur l’herbe il m’a renversée.

Tizen -Tizen

Que me dira ma pauvre mère,
De m‘être tant retardée ?

Et bien tu lui diras, ma chère,
Qu’la fontaine était troublée.

Tizen -Tizen

Ce sont les canards du village
Qui l’avaient ainsi troublée.


9

Renveillez vous belle endormie (FA)

Collectage de Patrick Mazellier, pays d’Orcières (Hautes Alpes)
Julien Tiersot – Chansons populaires recueillies dans les Alpes françaises (Savoie et Dauphiné)


Mélodie : Michel Gablin
Renveillez-vous belle endormie
Renveillez-vous je vous en prie
Venez parler à votre amant
Il vous dira son sentiment

Mélodie : Nicolle Chovet
Bourdon
Je ne dors pas lorsque je veille
Toute la nuit je pense à vous
Toute la nuit mon cœur sommeille
Gentil galant marions-nous

Mélodie : Christopher + Tierce dessus : Thibault
Bourdon
La belle a mis le pied à terre
Tout doucement s’en est allée
D’une main elle ouvrit la porte
Entrez galant si vous m’aimez

Mélodie: voix d’hommes
Couplet qui suit en superposition
Paysan donne-moi ta fille
Paysan donne-moi ta fille
Donne-la-moi en te priant
Je lui rendrai son cœur content

Mélodie en superposition au couplet précédent
Isabelle D + Claire + Isabelle R + Marion*
Mais la belle s’est endormie
Entre les bras de son amant
Et celui-ci qui la regarde
En lui voyant ses yeux mourrants.

Mélodie : Michel Leroy + sa tierce dessus : Thibault, + bourdon : Isabelle D
Couplet qui suit en superposition
Ma fille est encore trop jeune
Ma fille est encore trop jeune
Elle n’a pas encore quinze ans
Faites l’amour en attendant

Mélodie en superposition au couplet précédent + tierce dessus
Couplet qui suit en superposition : Isabelle R, Marion
Que soit remercié le père
Et la mère qui l’ont nourrie
C’est la plus charmante des filles
Que jamais mes yeux ont pu voir

Mélodie : Michel Gablin, Christopher + Bourdon : Isabelle
Quant à de l’amour j’en veux plus faire
Quant à de l’amour j’en veux plus faire
Car tout galant qui fait l’amour longtemps
Est en danger de perdre son temps

Mélodie : Christopher+ Tierce dessus : Thibault + Bourdon: Jacqueline
Que les étoiles sont brillantes
Et le soleil est éclatant
Mais les beaux yeux de ma maîtresse
En sont encore les plus charmants

Mélodie : voix d’hommes + Bourdon : Isabelle D, Claire
Renveillez-vous belle endormie
Renveillez-vous je vous en prie
Venez parler à votre amant
Il vous dira son sentiment

Mélodie en superposition au couplet précédent + Tierce dessus
Mélodie : Jacqueline, Nicolle + Tierce dessus : Isabelle R, Marion
Réveillez-vous belle endormie
Réveillez-vous car il est jour
Mettez la tête à la fenêtre
Vous entendrez parler de vous


10

Fleur de Rose : DO#

Fleur de Rose

Joli rossignol sauvage, messager des amoureux,
Veux tu porter une lettre, à ma tant jolie maîtresse,
Sur son lit garni de fleur ?

Rossignol prend sa volée, au château d’amour s’en va,
Sur le sein blanc de la belle, chante une chanson nouvelle,
Et la belle se réveilla.

Qui sont ces méchantes langues qui sur moi font des chansons ?
Ce sont vos amants la belle qui font des chansons nouvelles,
Sur vos premières amours.

Laissez faire et laissez dire, laissez chanter qui voudra,
Car la fleur de jalousie, restera toujours fleurie,
J’aimerai qui m’aimera.

Votre amant s’en va dimanche sans rien emporter de vous,
Mais pour lui je vous demande quelque gage d’assurance,
Qui le f’ra penser à vous.

Pour des gages d’assurance, j’lui en ai bien trop donné,
Je lui ai donné ma rose, la plus belle de toutes les roses,
Qu’y avait sur mon rosier.

Ah ! ta rose, elle est bien chère, qu’elle m’a coûté d’argent,
Tu me l’as vendue le double, encore bien plus que le double,
La monnaie de six cents francs.

Six cents francs, c’est pas grand chose, après mon honneur perdu,
Mon honneur et ma jeunesse, cherchez une autre maîtresse,
Mais pour moi, n’y pensez plus.


11

Si j’avais un bon ami : MIB

Si j’avais un bon ami, qui m’aimerait qu‘à demi, (bis)
Je lui ferais passer l’eau, passer l’eau, passer l’eau,
Je lui ferais passer l’eau, la rivière sans l’bateau.

Si j’avais oh ! un amant, qui m’aimerait tendrement, (bis)
Je lui donn’rais tout c’que j’ai, tout c’que j’ai, tout c’que j’ai,
Je lui donn’rais tout c’que j’ai, la rivière de mon coeur.

Si j’avais des p’tits enfants, qui m’appell’raient leur maman, (bis)
Je lui donn’rais tout c’que j’ai, tout c’que j’ai, tout c’que j’ai,
Je lui donn’rais tout c’que j’ai, la rivière et le moulin.

Les plaisirs de l’amour, ils sont bons mais ils sont courts, (bis)
On fait l’amour quand on peut, quand on peut, quand on peut,
On fait l’amour quand on peut, mais non pas quand on veut.


12

L’amant buveur (Chansons savoyardes – Claudius Servetaz) : Bourdon à SOL
Ribotons sans cesse(Chansons savoyardes – Claudius Servetaz)*

L'amant buveur
Ribotons sans cesse

J’ai bien eu du plaisir, le temps de ma jeunesse,
Je me suis diverti autant que la noblesse.
À tous les coins de la table, du vin rouge et du blanc,
Buvons, chers camarades,
En nous divertissant (bis).

Un jour me prit envie d’aller voir ma maîtresse.
Je l’ai trouvée au lit, qui gémissait sans cesse :
« Oh ! qu’avez vous donc la belle, qu’avez vous à pleurer ?
Vos amitiés, ma chère,
N’en sont elles point changées ? » (bis)

Et ribotons sans cesse, jamais de maîtresse oh !
On est sûr et certain de vivre sans chagrin.

« Galant, j’ai entendu parler de tes nouvelles,
que tu devais partout, dans toutes les auberges. »
« Oh ! bien si je dois la belle, qu’ cela n’ te fasse rien,
J’ai de l’argent en bourse,
Je payerai fort bien. » (bis)

« Galant, j’ai entendu parler d’ bien d’autres choses,
Que ton père mendie, s’en va de porte en porte. »
« Oh ! si mon père mendie, c’n‘est pas un déshonneur,
Il a suivi la trace,
De Jésus mon Sauveur. » (bis)

Et ribotons sans cesse, jamais de maîtresse oh !
On est sûr et certain de vivre sans chagrin.

Garçons à marier sur moi prenez exemple :
C’est d’avoir trop aimé d’une amitié trop tendre,
Et toujours dans l’espérance d’avoir ma bien aimée,
Ce sont les mauvaises langues,
Qui m’en ont empêché. (bis)

Il monte dans sa chambrette, il voit sa maîtresse oh !
En la voyant pleurer, il se met à chanter.

Et ribotons sans cesse, jamais de maîtresse oh !
On est sûr et certain de vivre sans chagrin.


13

Les Transformations: Bourdon à FA, DO#

J’ai fait une maîtresse y’a pas longtemps, (bis)
J’irai la voir dimanche sans plus tarder,
J’en ferai la demande par amitié.

Si tu viens m’voir dimanche sans plus tarder (bis)
Je m’y mett(e)rai carpe dans un étang,
T’auras donc l’temps d’attendre, mon cher amant.

Oh si tu t’y mets carpe dans un étang, (bis)
Je m’y mettrai pêcheur(e) de mon métier,
Je pêcherai la carpe, ma bien aimée.

Oh si tu t’mets pêcheur(e)de ton métier, (bis)
Je m’y mett(e)rai rose sur un rosier,
T’auras donc l’temps d’attendre, mon bien aimé.

Oh si tu t’mets rose sur un rosier, (bis)
J’m’y mettrai jardinier de mon métier,
J’arroserai la rose, ma bien aimée.

Si tu t’mets jardinier de ton métier, (bis)
Je m’y mettrai étoile, étoile au temps,
T’auras donc l’temps d’attendre, mon cher amant.

Si tu t’y mets étoile, étoile au temps,(bis)
Je m’y mettrai nuage de mon métier,
Je brouillerai l’étoile, ma bien aimée.

Si tu t’y mets nuage, nuage au temps, (bis)
Je m’y mett(e)rai z ange au Paradis,
T’auras donc l’temps d’attendre, mon cher ami.

Oh si tu t’y mets ange au Paradis, (bis)
Je m’y mettrai Saint Pierre de mon métier,
Je t’ouvrirai la porte, ma bien aimée.

Commentaires fermés pour cet article

Dernières nouvelles…

Beline > 12.04.17

# Agenda

Prochain concert : Les Réveillés de la lune à Cognin (73).
Ateliers et stages de chant Évelyne Girardon
René Zosso : Penser modal – Approche théorico-pratique de la modalité occidentale
Mustradem, le CPMDT, la FAMDT, La Compagnie Beline, L’AMTRAD, L’AEPEM, Mydriase et l’APMT s’associent pour l’édition du cours – conférence de René Zosso.

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

# VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Beline > 20.08.16

# Vrac de Trad 65 - Septembre 2016

René Zosso : Penser modal – Approche théorico-pratique de la modalité occidentale
Inscriptions Saison 2016 – 2017 : Ateliers de pratique vocale collective à Lyon
Stages de chant : Montpellier
Les Cornemuses de la Croix Rousse – Jean Blanchard

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008