Pas encore de commentaire. Soyez le premier à réagir.

Introduction pour qui voudrait commencer à chanter les répertoires de la tradition orale.

Les musiques issues des traditions orales, à quelques moments, époques et lieux d’où on les analyse aujourd’hui, ont forgé leurs caractéristiques dans un environnement sonore particulier qui n’a plus rien de commun avec le nôtre. Copyright : ©Evelyne Girardon – 06/2018

Quelques lapalissades :

Les musiques de tradition orale dessinent des univers musicaux et narratifs complexes, induis par leurs fonctions passées. La « matière sonore » en exemple dans les témoignages, notamment dans les collectages chantés, se présente dense et riche en aspérités. Elle recèle de multiples composants à repérer, dont la modalité qui en reste l’architecture. Cet ensemble de caractéristiques musicales, vocales, se retrouvent sur tous nos territoires, notamment dans les répertoires de la tradition orale chantée en français.

« Nous nous excusons humblement auprès de nos lecteurs de n’avoir pu traduire avec les sept notes de la gamme, même affublées de dièses et de bémols, ces particularités (quarts, trois-quarts de ton, etc..) et de les avoir remplacées par ce qui nous a paru en être le plus approchant… » (Barbillat et Touraine (1912) –Préface de : Chansons populaires dans le Bas – Berry)

Lune qui chante

Chanter « modal » : l’aventure sans fin

Le chemin sur lequel s’engager pour « entendre » les chansons de la tradition orale, les comprendre, les faire siennes, les « interpréter », oblige à une réflexion profonde sur leurs esthétiques, sur la façon de concevoir leur continuité dans la création et de transmettre ce qui en constitue les apports incontournables à la musique d’aujourd’hui.

Quelles pistes et quelle boîte à outils pour le chant ?
Au-delà de la prise de conscience de l’importance des échelles modales non–tempérées, la modalité ne rassemble-t’elle pas un ensemble de données indissociables telles que perceptions et productions de sons harmoniques donc émission d’un timbre vocal spécifique ainsi que variabilité des échelles liées à la narration ou à la fonction ?
Comment cet ensemble de paramètres peut-il participer en profondeur à l’élaboration d’une forme musicale nouvelle ? Comment peut- il livrer d’autres pistes pour l’éducation musicale en général, en proposant aux étudiant(e)s la construction d’un référent issu des répertoires de la tradition orale ?
Copyright : ©Evelyne Girardon – 06/2018

Dernières nouvelles…

Beline > 21.08.18

[e] # VRAC DE TRAD 67 - Septembre 2018

Il était temps de reprendre la tradition d’envoi du Vrac de Trad vocal, à la demande de nombreux/ses amoureux/ses des chansons de la tradition orale en français. Cette lettre d’information s’était tue pendant un an et demie. C’est donc reparti ! Vous trouverez dans les informations qui suivent la plupart des sessions possibles de fin 2018 à 2019.

En savoir plus…

Beline > 12.04.17

[e] # Agenda

Les ateliers chant de notre présidente *Évelyne Girardon : Les dates des prochains ateliers chant pour la saison 2018-2019
Stage de chant : 2 décembre 2018

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

[e] # VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008