La quadrette

Cet ensemble résolument acoustique est l’aboutissement d’expériences successives basées sur l’interprétation des mélodies traditionnelles et sur la création de thèmes et d’arrangements au service des systèmes de modalité propres à ces répertoires. Le coeur de la musique de La Quadrette, c’est la cornemuse de Jean Blanchard et ses nombreuses compositions. Jérémie Mignotte (flûte traversière en bois), Estelle Amsellem (contrebasse), Damien Lachuer (bouzouki irlandais) marient leur créativité et mettent en lumière l’univers mélodique qui croise thèmes traditionnels et contemporains. Evelyne Girardon rejoint le projet en y ajoutant sa voix : ils se retrouvent dans un concert commun, qui réunit leurs rêves et leurs envies au service des mélodies issues de la tradition et de la création. La-quadrette

Musiques traditionnelles françaises d’héritage et d’innovation

Évelyne Girardon et Jean Blanchard creusent le sillon des musiques traditionnelles de France depuis trois décennies passées successivement au sein de groupes fondateurs – La Bamboche, Beau temps sur la Province – et de nombreuses expériences créatrices au sein de la Compagnie du Beau Temps. Leurs parcours respectifs sont nourris d’étapes innovatrices, autour de la polyphonie chantée pour Évelyne avec Roulez Fillettes, et de la polyphonie pour cornemuse pour Jean, avec La Grande Bande des Cornemuses et Le Quintette de Cornemuses. Ils se retrouvent dans un projet commun, La Quadrette, qui réunit leurs rêves et leurs envies au service des mélodies issues de la tradition et de la création.

La quadrette :

Cet ensemble résolument acoustique est l’aboutissement d’expériences successives basées sur l’interprétation des mélodies traditionnelles et sur la création de thèmes et d’arrangements au service des systèmes de modalité propres à ces répertoires. L’objectif premier est de mettre en lumière l’univers mélodique, rythmique, métrique et poétique de ces répertoires. Une longue pratique de ces musiques a convaincu Évelyne et Jean de l’efficacité contemporaine de leurs codes et caractéristiques : l’esthétique des timbres des cornemuses, la variation, l’assise rythmique, la chanson comme vecteur d’échange permanent avec l’auditoire actif.

Les parcours :

Jean Blanchard

Jean Blanchard
> Jean Blanchard

Il explore depuis 1970 les répertoires traditionnels et les styles propres à la famille des cornemuses, ou musettes du centre, et propose une réécriture des bourrées et branles, enracinés dans l‘époque Renaissance, et des scottishs et mazurkas qui ont séduit l’Europe au XIXe siècle.

Il a consacré à cet instrument une série de CD qui ont fait date, et passionnément contribué à sa redécouverte par les nouvelles générations de public amateur de musiques traditionnelles. Considéré par ses pairs comme l’un des pères du jeu moderne, il a initié plusieurs générations d’instrumentistes, et multiplié les expériences musicales, depuis l’expression solo aux ensembles polyphoniques de cornemuse, comme Le Quintette de Cornemuses, la Grande Bande des Cornemuses et Le Grand Orchestre de Vielles et Cornemuses qu’il a créé et dirigé en 1995, réunissant plus de quatre cent musiciens venus d’Europe et d’ailleurs.

Il a composé pour la cornemuse plusieurs centaines de mélodies et quelques chansons inspirées de répertoire traditionnel, et frotté son instrument à des esthétiques musicales variées, comme le jazz, la musique improvisée la musique africaine et orientale, ainsi qu‘à des expériences théâtrales et à la danse contemporaine. Sa nouvelle aventure musicale, La Quadrette, réunit des instrumentistes d’horizons largement diversifiés, pour une musique de compositions résolument inspirée de la tradition.

Estelle Amsellem

Estelle Amsellem
> Estelle Amsellem

Après des études classiques en piano et contrebasse au conservatoire de Lyon, Estelle deviendra la contrebassiste du groupe Tonynara de 1991 à 2000. Parallèlement elle joue le répertoire classique dans L’Ensemble à Cordes du Sud Lyonnais, Appoggiature, L’Orchestre Régional de Lyon, L’Ensemble Orchestral Contemporain de Daniel Kawka.

Elle participe aussi à de nombreuses expériences artistiques : Le Bonheur des Pierres et Fleur de Terre au côté de Jean Blanchard, elle compose et interprète les musiques de films Traces de femmes et Sujet sensible, elle participe au spectacle buto de Biétrix Schenk et joue au côté de Montanaro, Andy Emler, Barking Dogs, Old Blind Dogs, Les Chieftains, Gabriel Yacoub, Robert Amyot.

Elle a 18 albums à son actif dont le dernier en date est La Bergère. Depuis 2000 elle est dans La Quadrette de Jean Blanchard, en 2001 elle est la contrebassiste des Joe Staline et en 2002 celle de L’Orchestre de Poche. En février 2002 elle intègre la Compagnie Élixir. Insatiable, elle continue d‘étudier le jazz à l’ENM de Villeurbanne.

Jérémie Mignotte

Jérémie Mignotte
> Jérémie Mignotte

Médaille d’or de l’ENM de Villeurbanne, Jérémie Mignotte joue régulièrement du Jazz depuis 1990 ( Free Sons sextet, Mo Jazz Beats, IF ) participe à de nombreux enregistrements CD (Free Sons Sextet, JL Peilhon Connivences).

Il découvre le monde des musiques traditionnelles avec Norbert Pignol lorsque le flûtiste invite l’accordéoniste à sa création Roulottes En Roues Libres, projet autour du jazz et des musiques traditionnelles. C’est le début d’un nouveau départ dans les musiques du monde puisqu’il participe ensuite à Sonatrad ‘ (composition Norbert Pignol). Il rejoint le groupe Djal, La Quadrette de Jean Blanchard et dirigera le pupitre de flûtes de la future Symphonie Mustradem . Il croise aussi les groupes Obession, Dédale, Frères De Sac, Tonynara, Pain d‘Épices, Garlic Bread lors de festivals, boeufs, nuits blanches. Depuis 1999, il ne joue plus que sur une flûte traversière en bois, pour le son et la chaleur de l’instrument.

Damien Lachuer

Damien Lachuer
> Damien Lachuer

Trompettiste de formation, il apprend la musique classique avant d’étudier de façon approfondie le jazz et de participer à plusieurs formations. Il contribue à la formation du collectif Mirliton, visant la création d’évènements au travers de rencontres d’artistes et découvre les musiques traditionnelles. C’est grâce à un séjour prolongé à Dublin qu’il découvre ensuite la guitare et le bouzouki irlandais. La musique irlandaise lui ouvre les portes d’autres musiques traditionnelles et d’autres sonorités notamment avec le groupe Garlic Bread . Parallèlement au bouzouki irlandais, il apprend la cornemuse du centre de la France.

Connu dans la région Rhône-Alpes pour ses multiples compétences, il a été de 2003 à 2005 président de l’Orchestre National de Cornemuses de Lyon et se consacre aujourd’hui à plusieurs formations, dont Lis Martagon, en duo avec le joueur de cornemuse québécois Robert Amyot.

Évelyne Girardon

Évelyne Girardon
> Évelyne Girardon en répétition

Est tout a la fois chanteuse, musicienne et comédienne. Sa mère, ukrainienne, dont l‘étendue vocale fait depuis longtemps les délices de sa famille, lui a inculqué l’amour du chant. Elle commence à chanter au sein du groupe d’animation La Guimbarde, aux côtés de Renée Mayoud, Jacques Treese et Steve Waring. Avec ces derniers, elle s’intéresse à l’improvisation vocale, expérience concrétisée par un enregistrement : La Voix- Spécial instrumental enregistré au Chant du Monde. Elle participe au groupe savoyard La Kinkerne, rejoint La Bamboche et fonde en 1981, aux côtés de Jean Blanchard, Beau Temps sur La Province, puis en 1986, La Compagnie du beau Temps.

Également instrumentiste, elle fait de la vielle à roue son instrument préféré et expérimente son électrification.

Alto, elle participe à de nombreuses partitions : Rencontre pour Trois Voix, création musicale de Norma Basso, avec Éric Marchand et Beniat Achiary. La voix est encore au cœur de la création de l’ensemble vocal Roulez Fillettes, en 1989, qui fait suite au CD Amour de fusain .

Le répertoire est centré sur les polyphonies et la tradition populaire francophone. Son expérience se retrouve aussi au centre de la formation Voice Union aux côtés de Liliane Bertolo (Val d’Aoste) et Sandra Kerr (Grande-Bretagne) pour une confrontation passionnante des différentes pratiques vocales.

En 1999, elle crée la Compagnie Beline, regroupant les amoureux (ses) de l’expression vocale a capella, rencontrés aux cours de ses différentes recherches et formations pédagogiques. Depuis, elle est à l’initiative de nombreux projets vocaux dont TradArrgt au cœur des répertoires des traditions populaires francophones.

En 2005-2006 elle concrétise un projet impressionnant, la réalisation d’un double CD de répertoire traditionnel arrangé selon ses goûts polyphoniques personnels, Répertoire . Ce CD vit maintenant sur scène avec l’ensemble vocal mixte Laissez Chanter qui Voudra.

Evelyne Girardon et La Quadrette
> La Quadrette, une pause en répétition...

Commentaires fermés pour cet article

Dernières nouvelles…

Beline > 12.04.17

# Agenda

Les stages et concerts Évelyne Girardon à Annecy et Montpellier.
Laissez chanter qui voudra, le commando vocal lyonnais
Prochain Trad en Mai : 17-18 -19 mai 2018 au Théâtre Sous le Caillou (Lyon Croix Rousse).

En savoir plus…

Beline > 9.03.17

# VRAC DE TRAD 66 - Mars 2017

Trad en Mai : du 10 au 14 mai 2017
Ateliers chant et stages de chant Evelyne Girardon
DVD Penser Modal René Zosso

En savoir plus…

Beline > 20.08.16

# Vrac de Trad 65 - Septembre 2016

René Zosso : Penser modal – Approche théorico-pratique de la modalité occidentale
Inscriptions Saison 2016 – 2017 : Ateliers de pratique vocale collective à Lyon
Stages de chant : Montpellier
Les Cornemuses de la Croix Rousse – Jean Blanchard

En savoir plus…

Encore des infos…

Graphisme © : Nicolas Castellan 2005-2008